Tout ce qu’il faut savoir pour arrêter de fumer

31 mai 2017

L’Assurance Maladie développe un certain nombre de dispositifs pour aider les fumeurs souhaitant arrêter.

D’abord, il y a le remboursement à l’ensemble des assurés des substituts nicotiniques pour l’achat de gommes, patchs, inhalateurs… Ils sont efficaces dans le cadre d’un tabagique car ils apportent la nicotine quotidienne tout en évitant la toxicité des cigarettes. Ils permettent de réduire l’envie de fumer, d’atténuer ou de faire disparaître les éventuels effets désagréables de l’arrêt (irritabilité, difficulté de concentration, humeur dépressive, troubles du sommeil ou de l’appétit...) et de prévenir les rechutes.

Depuis le 1er novembre 2016, le montant du forfait de remboursement de ces substituts nicotiniques a été multiplié par trois, passant de 50 à 150 euros annuels. En parallèle, l’Assurance Maladie a mené une campagne d’information auprès des médecins généralistes pour leur rappeler les modalités spécifiques de prescription de ces médicaments.

Au 1er trimestre 2017, plus de 102 000 personnes ont utilisé ce forfait de 150 €, soit presque 2 fois plus de futurs ex-fumeurs qu’il y a un an.

Une appli qui soutient avec humour et bienveillance

Autre dispositif d’accompagnement au tabagique, la nouvelle version de l’appli Tabac info service.

Conçue par l’Assurance Maladie en partenariat avec Santé publique France et avec le concours de la Société francophone de tabacologie, l’appli Tabac info service est un programme complet de coaching pour optimiser ses chances d’arrêt définitif du tabac. Elle compte aujourd’hui plus de 100 000 inscrits. Les 1eres à s’en servir sont les femmes trentenaires. Cette application soutient les fumeurs de manière proactive, par des contacts réguliers, chaleureux, depuis la phase clé de la préparation jusqu’au jour J de l’arrêt, puis pendant 5 à 6 mois.

Elle propose des contenus interactifs qui aident les ex-fumeurs à tenir bon : tableau de bord en temps réel des bénéfices de l’arrêt du tabac, mini-jeux pour faire passer l’envie d’une cigarette, appel direct d’un tabacologue de Tabac info service… L’application intègre en outre la possibilité d’être encouragé par son entourage. En 8 mois, près de 5 000 vidéos de soutien ont été postées par les proches.

Tabac info service, c’est aussi : le 39 89, le site Tabac-Info-Service.fr et la page Facebook.

Une mobilisation et des challenges collectifs

Autre pièce du dispositif : l’opération d’ampleur Mois(s) sans tabac déployée pour la 1ère fois en France en novembre 2016 par Santé publique France et le ministère des Affaires sociales et de la santé en partenariat avec l’Assurance Maladie. Cet événement qui permet de se lancer à plusieurs un grand défi collectif - arrêter de fumer pendant 30 jours - a séduit 180 000 personnes qui ont rejoint le mouvement et se sont inscrites sur tabac-info-service.fr. Celles-ci ont bien compris que se motiver collectivement en famille, entre amis, au bureau, et être soutenu par son entourage quotidien est un des facteurs clés de la réussite. La prochaine édition aura lieu en novembre prochain.

Enfin, les professionnels de santé, acteurs majeurs de cet enjeu majeur de santé publique que représente le tabagique, sont évidemment les interlocuteurs naturels des personnes qui souhaitent arrêter de fumer.