Suivi médical des enfants et des ados : à chaque âge son examen !

01 septembre 2021

L’épidémie de la Covid-19 a pu contraindre les familles à reporter pendant quelques mois les examens de suivi médical des enfants et des adolescents. La rentrée de septembre est l’occasion de faire le point sur la santé de son enfant ainsi que sur ses vaccinations obligatoires ou recommandées.

L’objectif ? Reprendre ou garder les bonnes habitudes en matière de santé et de prévention pour entamer la rentrée le plus sereinement possible.

De 0 à 16 ans : 20 examens de suivi médical

À chaque âge, son suivi médical ou presque ! En effet, chaque enfant bénéficie de sa naissance jusqu’à ses 16 ans de 20 examens de suivi médical systématique pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, sans avance de frais (hors dépassement d’honoraires éventuels) :

  • 3 au cours du 1er mois ;
  • 10 entre le 2e et le 24e mois ;
  • 1 tous les ans entre 2 ans à 6 ans ;
  • 1 entre 8 ans et 9 ans ;
  • 1 entre 11 ans et 13 ans ;
  • 1 entre 15 ans et 16 ans.

Ces examens permettent de faire le point sur sa croissance, son développement et de réaliser ses vaccinations. Ils sont aussi l’occasion d’aborder toutes les questions relatives à la santé qui se posent selon les âges, de la petite enfance à l’adolescence. Il est possible – et même encouragé – d’évoquer les éventuelles difficultés apparues avec la crise sanitaire. Dans ce cas, des dispositifs de soutien psychologique peuvent être proposés à l’enfant ou à l’adolescent.

Les examens de suivi peuvent être réalisés par un médecin généraliste ou un pédiatre en cabinet libéral, en centre de santé ou, jusqu’à 6 ans, dans un centre de PMI (protection maternelle et infantile).

Le carnet de santé : un outil pour bien préparer chaque examen

Pour préparer au mieux les examens de suivi de son enfant et ne rien oublier, il est recommandé de consulter son carnet de santé qui présente le déroulé de chaque examen de suivi. Pour les plus grands, il est conseillé de les impliquer en préparant avec eux leur rendez-vous médical.

Le point sur les vaccins obligatoires

Pendant la crise sanitaire, il reste indispensable, pour la santé de l’enfant, de le faire vacciner. Du reste, des vaccins contre 11 maladies sont obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Ce sont les vaccins contre :

  • la diphtérie ;
  • le tétanos ;
  • la ;
  • l’Haemophilus influenzae B (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites) ;
  • la coqueluche ;
  • l’hépatite B ;
  • la rougeole ;
  • les oreillons ;
  • la rubéole ;
  • le méningocoque C (bactérie provoquant des méningites) ;
  • le pneumocoque (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites).

Vaccination ROR

Compte tenu de la recrudescence des cas rougeole ces dernières années, il convient de veiller particulièrement à la mise à jour du vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR), remboursé à 100 % par l’Assurance Maladie pour tous les enfants et les jeunes jusqu'à 17 ans révolus.

Le vaccin ROR, c’est simple : avec 2 injections (la première à 12 mois et la seconde entre 16 et 18 mois, avec un délai d'un mois entre les 2 injections), l’enfant est protégé contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. S’il n’a pas reçu ses 2 doses de vaccin pendant sa petite enfance, il n’est jamais trop tard pour le faire vacciner. Il convient d’en parler avec son médecin traitant.

Vaccination contre les infections à papillomavirus humains (HPV)

La vaccination contre les infections à papillomavirus humains (HPV) est maintenant recommandée pour tous les adolescents, filles et garçons, âgés de 11 à 14 ans, avec un schéma vaccinal à 2 doses. L’examen obligatoire à réaliser entre 11 et 13 ans est une bonne occasion pour en parler avec le médecin de son enfant.

En savoir plus sur le calendrier des vaccinations et sur la prise en charge des vaccins et, plus largement sur la vaccination au cours de la vie (site externe).

La vaccination des 12-17 ans contre la Covid-19

Depuis le 15 juin 2021, tous les jeunes dès 12 ans sont éligibles à la vaccination contre la Covid-19. La vaccination des adolescents présente plusieurs bénéfices :

  • elle les protège des formes graves d’infection mais aussi du « Covid long » ;
  • elle contribue à maintenir un maximum d’enseignement en présentiel et permet de lutter contre le décrochage scolaire de certains adolescents ;
  • elle contribue à limiter les risques de transmission du virus dans la population générale.

Tout savoir sur la vaccination Covid-19 des 12-17 ans.