Questions/réponses : la vaccination contre la Covid-19 en pratique

23 mars 2021

[Article mis à jour le 04 août 2021]

La vaccination contre la Covid-19 est lancée depuis le 27 décembre 2020. Une foire aux questions (FAQ) a été élaborée avec les pouvoir publics afin de répondre aux principales interrogations. Cette FAQ est actualisée régulièrement.

Qui peut être vacciné dès maintenant ?

Depuis le 15 juin 2021, toute personne âgée de 12 ans et plus peut se faire vacciner.

Femmes enceintes, mineurs, personnes avec une maladie grave, cas contact... Voir en détail la vaccination selon sa situation dans l'article « Qui peut se faire vacciner, quand et comment ? ».

Consulter la liste détaillée des personnes concernées par la vaccination sur le site du ministère des Solidarités et de la santé.

Pour connaître les lieux de vaccination, lire la page dédiée (rubrique « Où dois-je me rendre pour me faire vacciner ? ») sur le site du ministère des Solidarités et de la santé.

Les informations sur les centres de vaccination et les pharmacies proposant la vaccination se trouvent sur le site sante.fr. Il est également possible de prendre un rendez-vous dans un centre de vaccination par téléphone au 0 800 009 110 (appel et service gratuit).

infog-vaccination-covid19-particuliers.jpg

 

Voir en détail la stratégie et le calendrier de la vaccination anti-Covid-19.

 

Comorbidité : qu’est-ce que cela signifie ?

Il s’agit de maladies identifiées par la Haute Autorité de santé (HAS) qui exposent les personnes atteintes à un risque grave de la Covid-19 (hospitalisations, décès), par exemple :

  • l’obésité (IMC supérieur à 30), particulièrement chez les plus jeunes ;
  • la BPCO et l’insuffisance respiratoire ;
  • l’hypertension artérielle compliquée ;
  • l’insuffisance cardiaque ;
  • le diabète (de type 1 et de type 2) ;
  • l’insuffisance rénale chronique ;
  • les cancers et maladies hématologiques malignes actifs et de moins de 3 ans ;
  • le fait d’avoir une transplantation d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
  • les maladies hépatiques chroniques, en particulier la cirrhose ;
  • les troubles psychiatriques ;
  • la démence ;
  • les personnes présentant un antécédent d’accident vasculaire cérébral.

Consulter la liste des comorbidités ouvrant droit à la vaccination pour les personnes de 50 ans et plus sur le site du ministère des Solidarités et de la santé. Cette liste est susceptible d’être modifiée en fonction de l’évolution des connaissances.

La vaccination est-elle gratuite ?

Oui. La vaccination est gratuite pour tous.

Comment se déroule le recueil du consentement à la vaccination ?

En amont de la vaccination, un entretien avec un professionnel de santé est nécessaire : la personne qui veut se faire vacciner doit répondre à un questionnaire médical, les informations nécessaires sur la vaccination lui sont données et son accord pour être vacciné est recueilli. Cet entretien avec le professionnel de santé peut être immédiatement suivi de la vaccination ou bien être réalisé dans les jours qui précèdent la vaccination.

Le consentement est recueilli par le professionnel de santé à l'oral, le consentement écrit n’est pas exigé pour se faire vacciner. Le patient peut donner et retirer son consentement à tout moment avant la vaccination. Il n’existe aucun délai minimal ou maximal entre l'information par le médecin et le recueil du consentement.

Même vacciné, doit-on continuer à prendre des précautions, comme le port du masque ?

Oui. Les études actuelles sur les vaccins contre la Covid-19 ne permettent pas de savoir si les vaccins réduisent la contagiosité, c’est-à-dire si une personne vaccinée transmet ou non le virus.

Il faut donc continuer à s’isoler en cas de test positif à la Covid-19, en cas de contact avec une personne positive, ou dès l’apparition de symptômes. Les gestes barrières sont toujours à appliquer scrupuleusement. Le port du masque reste toujours recommandé, y compris pour les personnes vaccinées.

Faut-il se faire tester avant d’être vacciné ?

Il n’est pas obligatoire de se faire tester avant de se faire vacciner.

Cependant si une personne est cas contact récent, la vaccination doit être repoussée et un test doit être réalisé pour confirmer ou non une infection. Si le test est négatif, la vaccination pourra avoir lieu, si la personne est dans la liste des personnes prioritaires à la vaccination.

Où s’informer ?

Plusieurs sources officielles d’information sont à disposition. Elles sont réactualisées en fonction de l’évolution de la situation.

Il s’agit :

(1) Pour en savoir plus sur les modalités de la vaccination de ces professionnels, se reporter à la page dédiée du site du gouvernement.