Quelles nouveautés pour la protection maladie des étudiants à la rentrée 2019 ?

06 juin 2019

Dans le prolongement de la simplification amorcée en 2018, les modalités de la protection maladie des étudiants évoluent à nouveau à la rentrée universitaire 2019.

Plusieurs cas se présentent.

L’étudiant s’inscrit pour la première fois dans un établissement d’enseignement supérieur français à la rentrée 2019

Aucune cotisation à la Sécurité sociale n’est à acquitter et aucune démarche particulière n’est nécessaire : l’étudiant reste rattaché à son régime de protection sociale. Il s’agit généralement de celui de ses parents, sauf s’il exerce une activité professionnelle qui le fait dépendre d’un autre régime (régime général, régime agricole, régimes spéciaux).

Le cas des résidents de la Nouvelle-Calédonie, de Wallis-et-Futuna, et des Français nés à l’étranger

Dans ce cas, l’étudiant n’est pas affilié à un régime de protection sociale de France métropolitaine. En arrivant en métropole ou dans un département ou dans une région d'outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion, Mayotte) pour commencer ou poursuivre ses études, il doit s’inscrire sur le site etudiant-etranger.ameli.fr afin d’être rattaché à la Sécurité sociale française pendant son cursus (voir l'article : « Vous venez étudier en France »).

L’étudiant a commencé des études supérieures à la rentrée 2018 et continue d’être étudiant à la rentrée 2019

Rien ne change pour lui non plus : il reste rattaché gratuitement au même régime de sécurité sociale (régime général, régime agricole ou autres régimes spéciaux, généralement celui de ses parents ou de son représentant légal).

La protection sociale de l’étudiant a été gérée par une mutuelle étudiante au cours de l’année 2018-2019 et l’étudiant poursuit ses études à la rentrée 2019

Le régime étudiant de sécurité sociale disparaît au 31 août 2019.

À partir du 1er septembre 2019, l’étudiant sera rattaché, sans démarche ni formalité particulière de sa part, à la caisse primaire d’assurance maladie de son lieu de résidence s’il est toujours étudiant. Il recevra un message de bienvenue au régime général à l’adresse mail connue de son ancienne mutuelle étudiante ou, à défaut, par courrier postal.

Il faut penser à mettre à jour très vite sa carte Vitale et à ouvrir son compte ameli.

À noter
  • Si l’étudiant part faire ses études à l’étranger, sa protection maladie varie en fonction du pays dans lequel il se rend.
  • Les étudiants étrangers qui viennent étudier en France pour la première fois doivent accomplir des formalités pour bénéficier d’une prise en charge de leurs frais de santé.