Prise en charge des tests Covid-19 à partir du 15 octobre : quels changements ?

14 octobre 2021

La fin de la gratuité générale des tests est prévue à partir du 15 octobre 2021. À compter de cette date, les tests RT-PCR et les tests antigéniques ne seront plus systématiquement pris en charge par l’Assurance Maladie. Cette mesure sert à accompagner la progression de la vaccination, gratuite et accessible à tous, qui reste la meilleure façon de se protéger et de protéger les autres.

Désormais, les tests réalisés en vue d’obtenir un passe sanitaire seront payants ; ceux réalisés dans un but de dépistage resteront pris en charge par l’Assurance Maladie afin de préserver un dispositif fiable de surveillance de l’épidémie, d’assurer une détection et une prise en charge rapide des cas, de rompre les chaînes de transmissions du virus et de détecter les nouveaux variants d’intérêt.

Qui pourra encore bénéficier des tests gratuits et avec quels justificatifs ?

À partir du 15 octobre 2021, les tests resteront pris en charge par l’Assurance Maladie sur justificatif dans les conditions suivantes :

Dans tous les cas pour les personnes :

  • justifiant d’un schéma vaccinal complet, d’un certificat de rétablissement de moins de 6 mois ou d’une contre-indication à la vaccination. Ces pièces et certificats peuvent être présentés sous format numérique ou papier ;
  • mineures, sur présentation d’une pièce d’identité.

En dehors des personnes répondant à ces conditions, uniquement dans les cas suivants :

  • personnes identifiées comme cas contact à risque :
    • dans le cadre du contact tracing réalisé par l’Assurance Maladie. Elles devront présenter un justificatif de contact à risque (mail ou sms) envoyé par l’Assurance Maladie qui sera valable pour 2 tests :
      • 1 sous 48h ;
      • le 2eme à réaliser 7 jours après le dernier contact avec la personne malade ou 17 jours après son début de symptômes.
    • dans l'application TousAntiCovid. Elles devront présenter la notification TousAntiCovid ;
    • par l'agence régionale de santé (ARS). Elles devront présenter le justificatif nominatif de l'ARS sous format papier, qui sera valable pour 2 tests :
      • 1 sous 48h,
      • le 2eme à réaliser 7 jours après le dernier contact avec la personne malade ou 17 jours après son début de symptômes.
    • étant élève du secondaire, de classe préparatoires ou BTS de plus de 18 ans, sur présentation d'un courrier type de l'Éducation nationale.
  • personnes présentant une prescription médicale :
    • pour une personne symptomatique, cette prescription n'est valable que 48h ;
    • pour une personne devant se faire tester avant de recevoir des soins en établissement de santé, cette prescription est valable dans le délai indiqué sur la prescription.
  • personnes concernées par des campagnes de dépistage collectif (ex : campagnes organisées par les agences régionales de santé (ARS) ou au sein des établissements de l’Éducation nationale) ;
  • personnes de retour d'un pays en liste rouge et devant réaliser un test de sortie de quarantaine, sur présentation de l'arrêté de quarantaine ;
  • personnes devant réaliser un test RT-PCR confirmant un test antigénique positif de moins de 48h, sur présentation du résultat de test antigénique.
Et dans les départements et régions d’outre-mer ?

Afin de tenir compte des situations spécifique dans les territoires d’outre-mer, les tests resteront gratuits en Guyane, en Martinique et en Guadeloupe jusqu’à la fin de l’état d’urgence. Il en va de même à Mayotte jusqu’à nouvel ordre.

Dans les autres cas, quel sera le prix des tests ?

À partir du 15 octobre 2021, en dehors des cas cités ci-dessus, la réalisation d’un test sera à la charge de la personne.

Les prix payés par le public seront identiques à ceux actuellement pris en charge par l’Assurance Maladie. Ils varieront en fonction du type de test (RT-PCR ou test antigénique), du professionnel qui les réalise, du jour et du lieu où ils sont effectués (semaine/dimanche, domicile/cabinet, etc.).

Tests RT-PCR

Un test RT-PCR, réalisé par un laboratoire de biologie médicale, coûtera 43,89 euros.

Tests antigéniques

Le tableau ci-dessous présente les différents cas de figure et prix correspondant pour la réalisation de tests antigéniques :

Tarifs des tests antigéniques
  Pharmacien* Laboratoire de biologie médicale Infirmier Médecin Sage-femme Chirurgien-dentiste Masseur-kinésithérapeute
Tarif en cabinet/officine

Semaine : 25,01 €

Dimanche : 30,01 €

22,02 € 25,54 € 45,11 € (inclut le coût de la consultation) 45,11 € (inclut le coût de la consultation) 25,10 € 24,93 €
Tarif à domicile / / 29,01 € / / / 29,45 €

* Pour la Réunion, le tarif semaine est de 27,16 € et de 32,16 € le dimanche.

En pratique

  • Je suis vacciné et symptomatique :
    • je me rends immédiatement dans un lieu de dépistage, je présente ma preuve de vaccination et suis testé gratuitement.
  • Je ne suis pas vacciné et symptomatique :
    • je me rends dans un lieu de dépistage après consultation chez mon médecin traitant, je présente la prescription médicale dans les 48h et suis testé gratuitement.
  • Je ne suis pas vacciné et je veux une preuve de passe sanitaire :
    • je me rends dans un lieu de dépistage, je présente une pièce d’identité valide.Je paye mon test entre 22 et 45 euros.
  • Je suis identifié « contact à risque », je reçois une notification (mail ou SMS) de l’Assurance Maladie :
    • je me rends immédiatement dans un lieu de dépistage, je présente le document de prise en charge de l’assurance maladie et suis testé gratuitement.
  • Je suis mineur symptomatique ou non, et souhaite me faire tester :
    • je me rends dans un lieu de dépistage, je présente une pièce d’identité valide et suis testé gratuitement.
  • Je participe à une opération de dépistage collectif :
    • je me rends sur le lieu de dépistage, je présente le document de prise en charge qui m’a été remis et suis testé gratuitement.

D’une manière générale, les consignes à observer lorsque l’on ressent des symptômes évocateurs de la Covid-19 sont les suivantes :

  • sans signe grave, je contacte mon médecin traitant ou j’entre en contact avec un téléconseiller ;
  • en cas de forte fièvre ou de difficultés à respirer, selon ma situation, j’appelle les urgences au 15, ou le numéro d’urgence réservé aux sourds et aux malentendants (114). Sinon, je me rends à l’hôpital le plus proche.

Quels tests permettront l’obtention d’un passe sanitaire ?

Un résultat de test négatif constituera toujours une preuve utilisable pour l’obtention d’un passe sanitaire.

Les tests RT-PCR et les tests antigéniques continueront à être reconnus, dans la limité actuelle de leur durée de validité de 72 heures.

En revanche, à compter du 15 octobre, les autotests réalisés sous la supervision d’un professionnel de santé ne seront plus reconnus comme une preuve pour le passe sanitaire. Ce dispositif avait en effet été déployé temporairement au cours de l’été, afin d’accompagner l’extension de l’utilisation du passe sanitaire.

Les autotests réalisés sans supervision restent accessibles pour un suivi individuel mais ils ne donneront toujours pas accès au passe sanitaire, et ne seront toujours pas pris en charge.