Patients en affection de longue durée (ALD) sans médecin traitant : où en est le plan d'actions ?

Publié le

Quelques semaines après l’annonce par le ministre de la Santé et de la prévention, François Braun, d’un plan d’actions pour apporter des solutions aux patients souffrant d’une affection de longue durée (ALD) et qui n’ont pas déclaré de médecin traitant, les courriers d’information ont été envoyés aux assurés concernés et les actions concrètes de mise en relation sont en cours de lancement sur l’ensemble du territoire. Le point sur ces actions.

Les courriers d'information ont été envoyés aux assurés

La première étape du plan d’actions consistait à contacter tous les assurés en affection de longue durée (ALD) sans médecin traitant afin de les informer de la démarche d’accompagnement mise en œuvre par l’Assurance Maladie. L’ensemble des courriers et des courriels ont été envoyés à la mi-avril, informant en parallèle les personnes concernées de la possibilité de s’opposer à cette démarche.

L’Assurance Maladie va à présent identifier les patients en ALD âgés de 17 ans et plus ayant consulté 3 fois le même médecin dans l’année, sans que ce dernier soit déclaré comme leur médecin traitant. Plus de 180 000 patients sont concernés, soit un quart des patients en ALD sans médecin traitant. Ensuite, l’Assurance Maladie adressera à chaque médecin la liste de ces mêmes patients, en l’invitant à devenir leur  médecin traitant. Cette action repose naturellement sur le volontariat du médecin et son libre choix, en fonction de ses possibilités propres de suivre de nouveaux patients en tant que médecin traitant.

Si le médecin accepte, l’Assurance Maladie pourra aider les patients à finaliser la démarche de déclaration d’un médecin traitant. Sinon, d’autres solutions seront recherchées pour ces patients, notamment par la mise en relation avec des médecins volontaires.

Pourquoi déclarer un médecin traitant ?

Déclarer un médecin traitant permet d’être mieux soigné, grâce à un suivi adapté à son état de santé par un médecin qui connaît bien son patient et permet également d’être mieux remboursé. La déclaration de médecin traitant peut être réalisée par le médecin lui-même avec l’accord du patient, lors d’une consultation et sur présentation de la carte Vitale.

Pour en savoir plus, lire l’article « Choisir et déclarer votre médecin traitant ».

En cours de chargement...