Morsures d'animaux ou piqûres d’insectes : comment bien réagir et s’en protéger ?

Publié le

L’été est propice aux balades et aux baignades. Cette période marque aussi la présence plus importante que le reste de l’année des moustiques-tigres notamment, des guêpes, des bourdons, des tiques et des méduses. Il peut arriver que l’on se fasse piquer ou mordre par ces animaux, voire par des serpents. Si la plupart du temps, ces piqûres ou morsures sont anodines, elles peuvent parfois avoir de graves conséquences sur la santé.

Piqûre de moustique-tigre

Présent dans 78 département, le moustique-tigre est reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur le corps et les pattes. Il peut être vecteur de maladies comme la dengue. Après une piqure, si l’on ressent les symptômes suivants : fièvre forte ou modérée, grande fatigue, douleurs musculaires ou articulaires, maux de tête, conjonctivite, il faut consulter sans tarder un médecin.
Pour en savoir plus, lire l’article Comment se protéger des maladies transmises par les moustiques.

Piqûre d'abeille, de guêpe, de frelon, de bourdon ou de méduse

Les guêpes, abeilles, frelons et bourdons sont des insectes qui piquent avec un dard ou un aiguillon injectant un venin toxique. Ils ne sont pas naturellement agressifs. Les abeilles ne piquent que pour se défendre lorsqu'elles se sentent menacées. Les guêpes et les frelons ont un comportement plus offensif lorsqu'ils cherchent leur nourriture ou s'ils sont dérangés près de leur nid. Les bourdons sont paisibles et essentiellement présents dans les exploitations agricoles ; ils piquent rarement.

Le plus souvent, la piqûre n'entraîne qu'une douleur locale, un gonflement, une rougeur (œdème) et parfois une légère induration (durcissement de la peau) autour de la zone piquée. Des démangeaisons (prurit) sont possibles. La réaction disparaît en quelques heures. Parfois, les réactions sont plus importantes si les piqûres sont multiples ou si l’on a développé une forte allergie au venin : consulter les 3 types de réactions possibles après une ou des piqûres et le comportement à adopter.

Les piqûres de méduse peuvent être très douloureuses. Elles provoquent la sensation d’une décharge électrique qui s’accompagne ensuite de vives démangeaisons et d’une sensation de brûlure. Consulter les conseils des sauveteurs en mer pour éviter et soigner les piqûres de méduse.

Morsures de tique

Dans la nature, en forêt, des tiques peuvent s’accrocher à la peau et peuvent transmettre la maladie de Lyme. Il est important de retirer les tiques au plus vite pour éviter ce risque avec un tire-tique, et désinfecter la zone avec un antiseptique. Si une plaque rouge et ronde apparaît sur la zone de morsure dans les jours suivants, il faut consulter un médecin.
Pour en savoir plus, lire l’article « Morsure de tique et prévention de la maladie de Lyme : que faire ? »

Morsure de serpent

Certains serpents, comme la vipère, sont venimeux. Leur venin peut causer des douleurs et un gonflement au niveau de la morsure et du membre concerné mais aussi des symptômes digestifs, cardiovasculaires et respiratoires. Après toute morsure de serpent, il faut appeler les secours (lire le paragraphe « Appels d’urgence : mode d’emploi ») au plus vite et calmer la victime.
Tout savoir sur les morsures de serpent et la conduite à tenir.

Comment éviter les piqûres ou les morsures ?

Voici quelques conseils pour éviter les piqûres ou les morsures :

  • porter des vêtements couvrants de couleurs claires et éviter les parfums, les crèmes solaires odorantes, etc. ;
  • éviter de rester près de plantes à fruits, de ruches ou de nids d’insectes, de corbeilles de fruits, de restes de nourriture... ;
  • faire attention à la présence de guêpes lorsque l’on mange, etc. ;
  • en présence des insectes, éviter les mouvements brusques. Rester calme. Si le danger est plus manifeste, il faut se mettre à l'abri ou se protéger la tête avec ses mains ;
  • éviter de marcher pieds nus ou en sandales dans la nature en particulier près d’un point d'eau ou dans l’herbe, les broussailles ;
  • si l’on est à la campagne, et si cela est possible, il faut faire retirer les nids d’abeilles, de guêpes ou de frelons près de son habitation ;
  • si une abeille ou une guêpe entre dans son véhicule, il faut s’arrêter calmement et ouvrir les fenêtres.

Appels d’urgence : mode d’emploi

Il faut penser à partir en promenade avec son téléphone pour pouvoir prévenir les secours.

Il faut composer le 15 (Samu) ou le 112 (numéro d'appel européen) depuis un téléphone fixe ou mobile même bloqué ou sans crédit (appel gratuit).

Lorsque l’on parle, il faut :

  • essayer d’être calme et clair ;
  • donner son numéro de téléphone, son nom et celui de la personne concernée ;
  • indiquer le lieu et l'adresse exacte, l'étage et le code d'accès éventuel ;
  • décrire le plus précisément possible les signes qui ont alerté ;
  • ne pas raccrocher pas avant que son interlocuteur ne le demande.

Lire aussi les articles :

En cours de chargement...