Les médicaments génériques, des médicaments qui parlent à tous

26 septembre 2017

Ils figurent sur les ordonnances des médecins, on les trouve dans toutes les pharmacies et dans la majorité des foyers : chaque jour, les médicaments génériques font partie du quotidien de millions de patients.

Selon une enquête BVA*, 91 % des personnes interrogées qui y ont recours lorsqu’elles sont malades, s'en disent satisfaites tout comme 93 % des médecins généralistes. Les patients sont ainsi de plus en plus ouverts aux médicaments génériques, même en cas de maladie chronique : 58 % des personnes interrogées se déclarent prêtes à en prendre pour ce type d’affection* contre 52 % en 2016**.

Cependant, il reste encore quelques blocages à lever pour une utilisation décomplexée des médicaments génériques. Ces freins, remontés par quelques patients et médecins, sont relatifs à l'expérience, et plus précisément à la « mauvaise expérience », qu'elle ait été réellement vécue ou qu’elle soit simplement redoutée. Certains patients craignent en effet la survenue d'un effet secondaire inattendu, d'une moindre efficacité sur leur maladie et doutent même parfois de l'intérêt des médicaments génériques.

Avoir confiance dans son traitement, c'est déjà commencer à aller mieux

Pour désamorcer ces appréhensions, il faut en parler avec son médecin. Près de 3 médecins sur 4 déclarent d’ailleurs avoir des discussions fréquentes avec leurs patients sur les médicaments génériques*, soit 12 points de plus que l’année dernière**.

Avoir des repères pratiques permet par ailleurs de mieux comprendre les changements pouvant être ressentis. Aussi, le Pr Molimard, chef du département de pharmacologie à l’Université de Bordeaux, rappelle que « le même médicament, pris par la même personne, peut avoir des effets plus ou moins importants selon les jours, l’état général, la quantité de sommeil, la consommation de certains aliments ».

« Les médicaments génériques se comportent exactement de la même manière que le médicament d’origine dans l’organisme humain. Ils ont donc la même efficacité et la même probabilité d’avoir, ou non des effets secondaires », appuie le Pr Mouly, du département de médecine interne de l’Hôpital Lariboisière, à Paris.

Respecter la posologie et la prescription pour maximiser l’efficacité

Pour maximiser la réussite d’un traitement - que le médicament soit d’origine ou générique -, il est important de respecter la posologie et la prescription du médecin et de lui signaler tout événement pouvant influencer l’efficacité ou les effets du médicament (modification des habitudes de vie, choc émotionnel…).

Afin de se familiariser avec les médicaments génériques, l'Assurance Maladie propose une rubrique dédiée, avec des quiz et les histoires animées de Jean, Ingrid et Medhi, dans lesquelles chacun peut se retrouver.

Les médicaments génériques sont des médicaments efficaces, sûrs et économiques. En moyenne 30 % moins chers que les médicaments d’origine, ils permettent d’économiser 1,3 milliard d’euros par an, favorisant la prise en charge, par l’Assurance Maladie, de traitements innovants.

* « Baromètre des connaissances, perceptions et pratiques des Français et des professionnels de santé (médecins généralistes et pharmaciens d’officine) à propos des médicaments génériques » - Institut BVA pour la Cnamts.
Enquête réalisée par téléphone en mars 2017
- Pour le grand public auprès de 1003 personnes représentatives de la population française
- Auprès de 300 médecins généralistes
- Auprès de 300 pharmaciens d’officine.

** « Baromètre des connaissances, perceptions et pratiques des Français et des professionnels de santé (médecins généralistes et pharmaciens d’officine) à propos des médicaments génériques » - Institut BVA pour la Cnamts.
Enquête réalisée par téléphone en février 2016
- Pour le grand public auprès de 1005 personnes représentatives de la population française
- Auprès de 500 médecins généralistes
- Auprès de 500 pharmaciens d’officine.