La vaccination contre la grippe, c’est aussi pour les femmes enceintes

25 novembre 2019

La vaccination antigrippale, ce n’est pas que pour les seniors ou les personnes souffrant d’une maladie chronique. En effet, la grippe peut aussi entraîner des complications graves chez les femmes enceintes : risques respiratoires et/ou cardiaques, voire augmentation du risque de fausse couche. Pour l’enfant, le risque de naissance prématurée est augmenté.

C’est pourquoi le Haut Conseil de la santé publique recommande, depuis 2012, la vaccination contre la grippe pour les femmes enceintes quel que soit le stade de leur grossesse.

Le vaccin, loin de présenter un risque, constitue la meilleure protection contre la maladie. De plus, une femme enceinte qui se vaccine contre la grippe protège aussi son enfant à naître. Les anticorps maternels permettent de protéger les bébés du risque de grippe durant leurs six premiers mois de vie.

Se vacciner contre la grippe, c’est se protéger et protéger l’enfant à naître.

Est-ce qu’il y a un risque pour l’enfant à naître ?

Non, il est démontré que la vaccination des femmes enceintes ne présente aucun risque pour l’enfant. Il n’existe pas non plus d’effets nocifs à long terme sur la santé des enfants lorsqu’une femme enceinte reçoit le vaccin.