La PrEP, traitement de prévention contre le VIH, disponible chez les médecins généralistes

02 juin 2021

Le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) est toujours présent. Le nombre de nouvelles contaminations ne baisse pas suffisamment alors qu’il existe des outils de prévention efficaces en protection individuelle dont la « prophylaxie pré-exposition », aussi appelée « PrEP ».

Depuis le 1er juin 2021, tous les médecins (généralistes et spécialistes) peuvent prescrire la PrEP lors d’une consultation. Cette consultation médicale prend en compte les expositions passées et futures au VIH. L’absence de contre-indication doit également être vérifiée.

En cas de questions sur sa santé sexuelle, et si l’on veut bénéficier de la PrEP, il est conseillé d’en parler à son médecin traitant.

La PrEP, c’est quoi ?

La PrEP est un médicament qui s’adresse aux personnes qui n’ont pas le VIH. Sa prescription nécessite une approche individualisée qui consiste à évaluer le risque d’exposition au VIH. La PrEP permet d’éviter d’être contaminée par le VIH. Ce principe de prévention médicamenteuse n’est pas spécifique au VIH et on le retrouve par exemple avec les médicaments pour éviter d’attraper le paludisme. Comme tout médicament, la PrEP doit être prescrite par un médecin et nécessite un suivi médical.

Important : la PrEP ne protège pas des autres infections sexuellement transmissibles (IST) : gonorrhée, condylomes (liés au papillomavirus), chlamydia, hépatites A/B/C, syphilis, etc. Elle n’a pas non plus d’effet contraceptif. C'est pourquoi la PrEP doit être accompagnée d’un suivi renforcé et individualisé en santé sexuelle : préservatifs, vaccinations, dépistages réguliers des IST, tests de grossesse, contraception.

En savoir plus sur la prévention et la protection contre le VIH.