La couverture maladie des étudiants, c’est simple… avec les bons réflexes !

15 septembre 2020

Cette année encore, la rentrée des étudiants, en ce qui concerne la couverture maladie, se fait sous le signe de la simplicité. Aucune cotisation à la sécurité sociale n’est à acquitter et dans la plupart des cas, aucune démarche n’est à accomplir. En effet, l’étudiant demeure rattaché à son régime de protection antérieur, généralement celui de ses parents (1).

Tout savoir sur la couverture santé des étudiants

A noter

  • Si l’étudiant part faire ses études à l’étranger, sa protection maladie varie en fonction du pays dans lequel il se rend.
  • Les étudiants étrangers qui viennent étudier en France pour la première fois doivent accomplir des formalités pour bénéficier d’une prise en charge de leurs frais de santé.

Les bons réflexes à adopter pour être bien remboursé

S’il est simple de bénéficier de la couverture santé, certains bons réflexes permettent d’être correctement et rapidement remboursé de ses frais de santé par l’Assurance Maladie :

  • mettre à jour sa carte Vitale dans une pharmacie ou dans sa caisse d’assurance maladie ;
  • créer son compte ameli (disponible aussi en appli sur Android ou iOS), pour suivre ses remboursements et faire partout et à tout moment ses démarches de santé ;
  • envoyer par courrier son RIB personnel à sa caisse (modifiable ensuite via le compte ameli) ;
  • déclarer son médecin traitant.

En savoir plus sur les bons réflexes du jeune assuré autonome.

Pour compléter les remboursements de la Sécurité sociale, il est recommandé de souscrire à une complémentaire santé (ou mutuelle). Pour financer cette complémentaire santé, les personnes aux ressources modestes peuvent demander à bénéficier de la Complémentaire santé solidaire.

Autre bon réflexe pour optimiser son suivi médical : créer son Dossier Médical Partagé pour conserver toutes ses informations de santé et les partager avec les professionnels de santé de son choix.

 

(1) Sauf si l’étudiant exerce une activité professionnelle qui le fait dépendre d’un autre régime (régime général, régime agricole, régimes spéciaux).