Journée mondiale de lutte contre le sida : où en est le dépistage ?

Publié le

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida le 1er décembre, Santé publique France publie les indicateurs de la surveillance du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et des infections sexuellement transmissibles (IST) bactériennes en France actualisés pour l’année 2022.

Plus largement, cette journée s'inscrit dans la stratégie mondiale de l'Onusida 2021-2026, qui vise à réduire les inégalités qui sont à l’origine de l’épidémie de sida et à donner la priorité aux personnes qui n’ont pas encore accès aux services vitaux de lutte contre le VIH.

Des taux de dépistage du VIH et des IST en augmentation et supérieurs aux niveaux d’avant le Covid-19

L’activité de dépistage augmente en 2022, pour l’ensemble des IST. D’une part, l’activité de dépistage du VIH a atteint un niveau supérieur à celui de 2019 avec plus de 6 millions de sérologies VIH réalisées par les laboratoires de biologie médicale. D’autre part, le nombre de dépistages des 3 IST bactériennes (chlamydiose, gonorrhée et syphilis a continué à augmenter en 2022. Cette dynamique est observée depuis plusieurs années, à l’exception d’une baisse ponctuelle en 2020 (en raison de la de Covid-19).

Des outils de prévention et de lutte contre les infections

Il existe aujourd’hui de nombreux outils de prévention pour lutter contre ces infections :

Chiffrés clés des dépistages en 2022

  • 6,5 millions de tests sérologiques ont été réalisés en laboratoire ;
  • 2,6 millions de personnes ont bénéficié au moins une fois d’un dépistage remboursé d’une infection à Chlamydia trachomatis ;
  • 3 millions de personnes ont bénéficié au moins une fois d’un dépistage remboursé d’une infection à gonocoque ;
  • 3,1 millions de personnes ont bénéficié au moins une fois d’un dépistage remboursé de la syphilis.

Une baisse des découvertes de séropositivité VIH contrastée

Le nombre de personnes ayant découvert leur VIH en 2022 a été estimé entre 4 200 et 5 700, nombres inférieurs à ceux de 2019, ce qui, dans un contexte d’augmentation du volume de dépistage, est encourageant quant à la dynamique de l’épidémie.
Si l’on prend la période 2012-2022, la diminution du nombre de découvertes de est estimée entre - 11 % et - 21 %.

L’évolution reste contrastée en fonction des populations. Le nombre de découvertes de continue à diminuer chez les hommes qui ont des rapports sexuels avec d'autres hommes (HSH) nés en France : ils représentent 27 % des découvertes de en 2022. La diminution observée depuis 2016 s’explique probablement par la croissante adoption de la PrEP dans cette population.

À l’inverse, le nombre de découvertes continue à augmenter chez les hommes qui ont des rapports sexuels avec d'autres hommes (HSH) nés à l’étranger.

Plus de la moitié des découvertes en 2022 (56 %) ont concerné des personnes nées à l’étranger, qu’elles aient été contaminées par rapports hétérosexuels ou par rapports sexuels entre hommes, d’où l’importance de garantir à cette population un accès aux soins et d’intensifier les actions de prévention à leur égard.

VIH Test : un dépistage sans ordonnance, sans rendez-vous et sans avance de frais

L’accès direct au dépistage du VIH dans les laboratoires de biologie médicale, sans ordonnance, à la demande du patient, sans rendez-vous et sans avance de frais est effectif depuis 2022. Ce dispositif concerne les assurés sociaux et leurs ayants droit.

Les personnes sans couverture sociale, ainsi que les assurés sociaux ou bénéficiaires de l’Aide médicale de l’État désirant garder l’anonymat, doivent s'adresser pour la réalisation du dépistage aux centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD).

246 800 personnes ont déjà bénéficié de ce dispositif.

Une campagne de sensibilisation à la prévention des IST

Santé publique France, en partenariat avec le ministère de la Santé et de la prévention, diffuse depuis le 24 novembre le second volet de sa campagne « Tout le monde a des questions sur la sexualité » (site externe YouTube). Les indicateurs de Santé publique France montrent l’importance d’être bien informé sur la diversité et la complémentarité des outils de protection et de dépistage des IST et du VIH.

Pour aller plus loin :

En cours de chargement...