Hausse du nombre de pneumopathies : les bons réflexes à adopter

Publié le

On constate actuellement en France un nombre élevé d’infections respiratoires liées à une bactérie appelée Mycoplasma pneumoniae, en particulier chez les enfants de plus de 4 ans et les jeunes adultes. Ces infections généralement sans gravité surviennent par petites épidémies. L’adoption des gestes barrières peut aussi contribuer à les prévenir.

Comment ces infections respiratoires due à la bactérie Mycoplasma pneumoniae sont-elles soignées ?

Les infections ordinaires des voies respiratoires dues à la bactérie Mycoplasma pneumoniae guérissent en général toutes seules.

En cas de symptômes importants (toux sévère, fièvre élevée ou essoufflement), le médecin peut prescrire des antibiotiques. Grâce à ce traitement, la fièvre tombe rapidement, la toux devient grasse et la pneumonie évolue vers la guérison, le plus souvent en une quinzaine de jours.

À noter que certaines complications, comme l’exacerbation d’un asthme ou des manifestations rares notamment cutanées ou neurologiques, peuvent nécessiter une hospitalisation.

Quels réflexes à adopter pour éviter d’attraper une pneumopathie ?

La transmission entre les personnes se fait par voie respiratoire par la projection de gouttelettes, parfois invisibles à l’œil nu. Le temps d’ (c’est-à-dire la période s'écoulant entre la contamination de l'organisme par la bactérie et l'apparition des premiers signes de la maladie) est en général de 1 à 3 semaines. La transmission des pneumopathies a lieu en particulier dans des collectivités d’enfants, mais également chez les adultes.

D’où l’importance de maintenir à un niveau élevé les gestes barrières qui protègent non seulement de la bactérie Mycoplasma pneumoniae, mais aussi des autres maladies hivernales fréquentes (angine, grippe, Covid-19).

Rappel des gestes barrières

Pour réduire les risques de contamination, voilà les gestes barrières à adopter par toutes et tous :

  • porter un masque en cas de symptômes (rhume, fièvre, mal de gorge ou toux), dans les lieux fréquentés et en présence de personnes fragiles ;
  • se laver les mains fréquemment à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique ;
  • aérer régulièrement son logement ;
  • éternuer dans son coude (et non dans ses mains) ;
  • utiliser un mouchoir à usage unique.

Pour plus d'informations :

En cours de chargement...