Grippe, Covid-19 : pour être protégé, il faut se faire vacciner sans tarder

[Mise à jour le 20 janvier 2023]
Les virus de la grippe et du Covid-19 circulent de plus en plus activement sur l’ensemble du territoire, et les rassemblements familiaux liés aux fêtes de fin d'année devraient encore accentuer leur diffusion. Or on observe à la fois une baisse de l’utilisation des gestes barrières et un faible recours à la vaccination, contre la grippe et contre le Covid-19 (rappel). Pourtant, pour se protéger des formes graves de ces 2 maladies, et protéger son entourage, il est essentiel de se faire vacciner et de renforcer les gestes barrières.

Les vaccinations contre la grippe et le Covid-19 sont désormais ouvertes à tous, tout en insistant sur le caractère prioritaire des personnes fragiles.

La grippe présente une gravité particulièrement importante cette année

L’épidémie de grippe est très active en France métropolitaine sur tout le territoire, ainsi qu'en Martinique et Guadeloupe, et vient s’ajouter au pic épidémique de Covid-19 et à la bronchiolite chez les nourrissons.

Entre le 13 et le 19 décembre dernier, l’activité en médecine de ville pour syndrome grippal a été en forte progression et on a observé une très forte augmentation du nombre de passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal.

12 483 passages aux urgences ont été comptabilisés en 7 jours (+84 % par rapport à la semaine précédente) dont 1 506 ont donné lieu à une hospitalisation (+118 % par rapport à la semaine précédente).

La campagne de vaccination contre la grippe se poursuit jusqu'au 28 février.

Tout le monde peut recevoir le vaccin contre la grippe, en priorité les personnes fragiles

La vaccination est recommandée pour les personnes fragiles à risque de complications graves et aux professionnels de santé au vu de l'intensité de l'épidémie. Les personnes suivantes sont donc appelées à se faire vacciner sans délai :

  • personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • adultes et enfants souffrant de pathologies chroniques (insuffisance respiratoire, insuffisance cardiaque, diabète, insuffisance rénale, asthme, bronchopneumopathie obstructive…) ;
  • personnes obèses avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40 kg/m2 ;
  • femmes enceintes quel que soit le trimestre de la grossesse ;
  • l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave et les proches des personnes immunodéprimées.

Vaccin contre la grippe pris en charge à 100 % pour les personnes prioritaires

En pratique, les personnes prioritaires ont reçu un courrier d’invitation accompagné d’un bon de prise en charge du vaccin à 100 % adressé à leur domicile par l’Assurance Maladie. Dans ce courrier d’invitation, il est aussi recommandé de se faire vacciner contre le Covid-19 (lire le paragraphe « Vaccination contre le Covid-19 : les personnes éligibles sont invitées à se faire vacciner en même temps contre la grippe »).

Vaccination contre la grippe pour tous

En pratique, une personne qui souhaite se faire vacciner vient chercher son vaccin en pharmacie, sans prescription médicale. Pour ces publics non prioritaires, le vaccin n’est pas pris en charge par l’Assurance Maladie.

Par qui et où se faire vacciner ?

Toutes les personnes de 16 ans et plus peuvent retirer directement et exclusivement leur vaccin à la pharmacie (présentation de leur bon de prise en charge et de leur carte Vitale pour les personnes prioritaires). Elles peuvent ensuite se faire vacciner par le professionnel de leur choix : médecin, sage-femme, infirmier, pharmacien (à l’exception des personnes allergiques à l’ovalbumine ou à une vaccination antérieure qui doivent être orientées vers leur médecin ou leur sage-femme).

À noter : pour les enfants et les adolescents de moins de 16 ans éligibles à la vaccination, une prescription médicale préalable à la vaccination, renseignée directement sur le bon de prise en charge, reste nécessaire.

La grippe est imprévisible

Chaque hiver, de 2 à 6 millions de personnes sont touchées par le virus de la grippe. C'est une maladie très contagieuse qui peut être grave, en particulier chez les personnes fragiles. C’est pourquoi la vaccination est fortement recommandée particulièrement  chez ces personnes fragiles, associée au respect des gestes barrières.

Vaccination contre le Covid-19 : les personnes fragiles sont invitées en priorité à se faire vacciner en même temps contre la grippe

Il est possible de se faire vacciner le même jour contre le Covid-19 et la grippe. Les injections sont dès lors effectuées sur 2 zones différentes du corps.

Il est recommandé de se faire vacciner en même temps contre les 2 virus lorsque l'on est considérée comme personne fragile. La vaccination contre le Covid-19 est prise en charge à 100 %.

Les personnes pouvant bénéficier en priorité du rappel contre le Covid-19 sont :

  • les résidents d’établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et en unités de soins de longue durée (USLD), quel que soit leur âge ;
  • les personnes âgées de 60 ans et plus ;
  • les personnes immunodéprimées quel que soit leur âge ;
  • les personnes souffrant d’une ou plusieurs comorbidités (soit les personnes à risque de forme grave de Covid-19) ;
  • les femmes enceintes, dès le premier trimestre de grossesse ;
  • les personnes vivant dans l’entourage ou en contact régulier avec des personnes immunodéprimées ou vulnérables, dont les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social.

Pour les personnes qui ne pourraient pas recevoir la dose de rappel contre le Covid-19 (ou une première ou une seconde dose de ce vaccin) et l’injection antigrippale en même temps, la HAS précise qu’il n’y a pas de délai à respecter entre les 2 vaccinations.

Lire la fiche d'information Je suis à risque de forme grave de Covid-19, âgé ou immunodéprimé : comment continuer à me protéger ? (PDF)

En savoir plus sur la campagne de rappel vaccinal contre le Covid-19 ouverte à tous.

Les gestes barrières sont des mesures efficaces pour lutter contre les contaminations

Face aux virus du Covid-19 et de la grippe, il est fortement recommandé de porter un masque quand il y a beaucoup de monde, en particulier dans les établissements sanitaires et médico-sociaux, les transports en commun, les espaces clos, et aussi en présence de personnes fragiles ou en cas de symptômes. Se laver les mains régulièrement, se saluer sans contact physique, tousser dans son coude , aérer son logement régulièrement… Retrouver comment appliquer facilement l’ensemble des gestes barrières pouvant contribuer à réduire la circulation des 2 virus.

Vaccination contre la grippe : il n’existe pas de « vaccin homéopathique » !

Certains pharmaciens proposent à tort des « vaccins homéopathiques » pour se protéger du virus contre la grippe. Parmi les nombreux produits proposés, l’Influenzinum et l’Oscillococcinum. Il s’agit d’une information mensongère. En 2016, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelait que ces produits « ne pouvaient être considérés comme des vaccins », ni « se prévaloir de la désignation de "vaccins homéopathiques" ».

Cette mise au point de l'ANSM faisait suite à un avis du Conseil supérieur d'hygiène publique de France relevant ce risque de confusion et les conséquences sanitaires susceptibles d'en découler. Le Conseil supérieur d'hygiène publique de France considère que l'utilisation des médicaments homéopathiques à la place du vaccin antigrippal constitue une perte de chances, notamment chez les personnes à risque de complications.

 En savoir plus sur :

 

En cours de chargement...