Femmes enceintes : deux nouveaux pictogrammes pour signaler les médicaments dangereux

18 octobre 2017

illustration photo article femmes enceintes médicaments dangereux

Deux nouveaux pictogrammes font leur apparition le 17 octobre sur les boîtes de médicaments présentant un risque en cas de grossesse. Ils permettent ainsi de rendre plus visible une information déjà présente dans les notices.

 

 

 

 

Le pictogramme « danger » indique aux patientes que le médicament doit être utilisé uniquement s’il est indispensable et s’il n’en existe aucun autre adapté à leur pathologie.
 

pictogramme_médicament_dangereux_grossesse

 

Le pictogramme « interdit » signale que le médicament ne doit pas être utilisé.
 

pictogramme_grossesse_médicament_interdit

 

Sous les pictogrammes figurent les personnes concernées : la femme enceinte durant toute la grossesse ou durant une période de la grossesse, ou bien encore toute femme en âge de procréer, et sans contraception efficace.

Dans tous les cas, il ne faut pas arrêter le traitement de soi-même mais consulter en urgence un médecin (ou une sage-femme en cas de grossesse).

Au total, 60 % des médicaments sont concernés par l’un de ces pictogrammes : les deux tiers par le pictogramme « danger » et un tiers par le pictogramme « interdit ».