« Enceinte, les médicaments, c’est pas n’importe comment ! » : lancement de la campagne de l’ANSM

08 juin 2021

La grossesse est une période particulière pendant laquelle les médicaments sont en général à éviter. Il peut toutefois y avoir des exceptions, notamment en cas de maladie chronique. Pour alerter et réduire les risques liés à la prise de médicaments pendant la grossesse, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) déploie depuis le 2 juin une campagne d’information : « Enceinte, les médicaments, c’est pas n’importe comment ! ».

Il s'agit de :

  • sensibiliser sur le bon usage des médicaments au cours de la grossesse non seulement les femmes enceintes ou, celles qui en ont le projet, mais aussi leur entourage et les professionnels de santé sur le bon usage des médicaments au cours de la grossesse ;
  • inciter les femmes au dialogue avec les professionnels de santé. Seules 3 femmes sur 10 se déclarent suffisamment informées sur les risques liés aux médicaments pendant la grossesse (1).

La campagne « Enceinte, les médicaments, c’est pas n’importe comment ! » repose sur 4 bons réflexes à adopter lors d’une grossesse ou d’un projet à venir :

  • préparer sa grossesse ou sa future grossesse avec son médecin ou sa sage-femme : ils feront le point sur l’état de santé et les traitements en cours, et décideront si nécessaire de les faire évoluer vers des solutions compatibles avec la grossesse. Ces échanges permettront de démarrer la grossesse dans les meilleures conditions possibles car le début de la grossesse est la période où le risque de malformation  est le plus important.
  • ne pas faire d’automédication : certains médicaments peuvent comporter des risques pour l’enfant à naître, même ceux dont on a l’habitude, ceux sans ordonnance, ceux à base de plantes et les huiles essentielles. C’est par exemple le cas des médicaments de la classe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène ou l’aspirine qui ne doivent jamais être pris après le 5e mois de grossesse.
  • ne pas arrêter seule son traitement : avant toute modification, il est recommandé de demander un avis médical.
  • informer tous les professionnels de santé consultés (médecin, pharmacien, kinésithérapeute, radiologue, dentiste…) que l’on est enceinte ou que le projet est à venir afin qu’ils le prennent en compte dans la prise en charge et les soins.

Vidéo de la campagne « Enceinte, les médicaments, c’est pas n’importe comment ! »

[Fond musical dynamique]

[Photo d’une jeune femme enceinte se tenant le ventre]

  • Voix off d’une femme : Envie d'un bébé ? Enceinte ?

[Photo d’une jeune femme avec une gélule médicamenteuse dans la main droite]

  • La voix off : Les médicaments, c'est pas n'importe comment ! Adopter les bons réflexes pour votre santé et celle de votre futur bébé.

[Une femme médecin et une jeune femme sont assises devant un écran d’ordinateur. La femme médecin informe la jeune femme sur les médicaments et les examens qui la concernent]

  • La voix off : Préparez votre grossesse avec votre médecin ou votre sage-femme. Ils feront le point avec vous sur votre état de santé et sur vos traitements en cours qui pourront être arrêtés, modifiés ou remplacés.

[Dans le rayon d’une pharmacie, une pharmacienne conseille une jeune femme sur des médicaments]

  • La voix off  : Ne décidez pas seule de prendre un médicament. Parlez en d’abord à un professionnel de santé, y compris pour les médicaments que vous avez l'habitude de prendre, ceux sans ordonnance, à base de plantes, et les huiles essentielles

[Une femme tient une plaquette de comprimés entre ses mains]

  • La voix off : N'arrêtez jamais seule votre traitement. Demandez toujours un avis médical.

[Dans un cabinet dentaire, un chirurgien-dentiste s’apprête à pratiquer des soins à une jeune femme enceinte]

  • La voix off : Informez tous les professionnels de santé qui vous suivent : médecin, pharmacien, dentiste… Avertissez tous ceux que vous êtes amenée à consulter, ils ont tiendront compte dans votre prise en charge.

[Dans une cuisine américaine, une jeune femme enceinte prend son petit déjeuner devant son ordinateur, tout en naviguant sur son téléphone portable]

  • La voix off : Les risques varient selon les médicaments et le stade de la grossesse. Pour les connaître rendez-vous sur… médicamentsetgrossesse.fr

Logo ANSM : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé

  • La voix off : Suivez-nous sur LinkedIn et Twitter et sur ansm.sante.fr

© ANSM

Pour améliorer l’information des femmes et plus largement le grand public sur les risques liés aux médicaments pendant la grossesse, différents outils ont été créés et sont disponibles sur le site dédié www.medicamentsetgrossesse.fr :

Pour en savoir plus, lire aussi les articles  :

(1) Enquête Médicaments et grossesse : pratiques et perceptions des jeunes mères, femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse réalisée par l’institut Viavoice pour l’ANSM (novembre 2019/novembre 2020).