Des perruques prises en charge à 100 % par l’Assurance Maladie

06 juin 2019

Depuis le 2 avril 2019, les personnes qui ont perdu leurs cheveux en raison d’une maladie ou du traitement de cette maladie (une chimiothérapie notamment) peuvent bénéficier d’une prise en charge à 100 % de leur perruque ou des accessoires pour masquer leur alopécie (la chute de tous leurs cheveux). Les assurés doivent tout d’abord obtenir une prescription pour cette prothèse capillaire (ou des accessoires tels que foulard, turban, bonnet…). Cette prescription, renouvelable tous les 12 mois, peut être établie :

  • par tout médecin, dans le cadre d’un parcours de soins coordonnés en oncologie ;
  • par un dermatologue.

L’assuré s’adresse ensuite à un vendeur agréé spécialisé : il a été formé à l’accompagnement technique et psychologique des patients et il remplira une feuille de soins pour autoriser la prise en charge de la prothèse capillaire et des accessoires, textiles ou mixtes. Le vendeur doit également proposer plusieurs perruques à l’assuré et permettre leur essayage dans de bonnes conditions. Dans le cas d’un renouvellement de prescription, l’assuré peut se procurer sa chevelure de remplacement directement en ligne. C’est le même principe que pour les lentilles de vue.

Il existe 2 classes de perruques totales, la différence se faisant selon la composition de la perruque et en fonction de la zone de cheveux qui a été implantée manuellement et non à la machine. La prise en charge varie selon la classe :

  • classe 1 : la perruque, ou prothèse capillaire totale, est faite de cheveux synthétiques, dont au moins 15 cm2 sont implantés exclusivement à la main au niveau du sommet du crâne, de la raie ou du bord du front ; son prix ne peut pas dépasser 350 € et dans ce cas, la somme est intégralement prise en charge par l’Assurance Maladie ; la prise en charge inclut aussi le remboursement d’un accessoire textile, dans la limite de 350 € au total ;
  • classe 2 : la perruque est faite au moins à 30 % de cheveux naturels, ou de cheveux synthétiques dont au moins 30 cm2 sont implantés exclusivement à la main. Le prix de vente maximum pour ouvrir le droit à une prise en charge est fixé à 700 €, dont 250 € remboursés par l’Assurance Maladie ; la prise en charge inclut aussi le remboursement d’un accessoire textile. La mutuelle (assurance complémentaire) intervient ensuite pour limiter le reste à charge, selon les conditions du contrat d’assurance.

Si l’assuré ne souhaite pas porter de perruque totale, des prothèses capillaires partielles (prix de vente maximum 125 €, prise en charge jusqu’à 125 €) et des accessoires (couronnes de cheveux, accessoires textiles, accessoires mixtes tissu et bande de cheveux) existent. L’Assurance Maladie prend en charge 3 accessoires jusqu’à 20 €, avec un prix de vente total qui ne peut dépasser 40 €.