Covid-19 : rappel sur l'usage des substituts nicotiniques

29 avril 2020

Les substituts nicotiniques ne doivent pas être pris pour prévenir ou traiter une infection par le coronavirus.

Des données publiées récentes décrivent une faible proportion de fumeurs chez des patients atteints par le coronavirus. À ce stade, cette observation ne permet pas de conclure que la nicotine a un effet protecteur contre la maladie Covid-19.

Les substituts nicotiniques sont des médicaments à base de nicotine présentés sous forme de patchs, pastilles ou gommes à mâcher. Ils sont utilisés dans le traitement de la dépendance tabagique.

Ils sont contre-indiqués chez les non-fumeurs. Comme tous médicaments, ils ont des effets indésirables, d’autant plus graves s’ils sont pris par des non-fumeurs. Ils peuvent également entraîner une dépendance à la nicotine.

À titre de précaution, afin d’éviter le mésusage de ces médicaments et de garantir leur disponibilité pour les patients traités pour une dépendance tabagique, la délivrance des substituts nicotiniques en pharmacie est temporairement limitée à un mois de traitement pour les personnes en cours de tabagique. Pour rappel, l'Assurance Maladie rembourse, sur prescription médicale, les substituts nicotiniques.

La vente sur internet de tous les substituts nicotiniques est par ailleurs suspendue.

Plus d'information sur la page Substituts nicotiniques : attention aux risques, notamment pour les non-fumeurs, du site de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).