Covid-19 : quelle prise en charge des tests de dépistage réalisés à l’étranger ?

02 juin 2021

[Article mis à jour le 7 juillet 2021]

La prise en charge d’un test de dépistage (test RT-PCR ou par détection antigénique) réalisé à l’étranger dépend du pays dans lequel il est effectué :

  • dans un État de l'Union européenne / Espace économique européen (UE/EEE) ou en Suisse ou ;
  • dans un État en dehors de l’Union européenne, de l’Espace économique européen, autre que la Suisse.

Test réalisé dans un État membre de l’UE/EEE ou en Suisse

Seuls les tests à caractère médical (présence de symptômes), sur prescription médicale, sont pris en charge par l’assurance maladie française lorsqu’on doit réaliser un test nécessaire de façon immédiate. Il convient alors de présenter sa carte européenne d’Assurance Maladie (CEAM) au moment de la réalisation du test.

Si l’assuré ne détient pas sa CEAM, le test de dépistage sera pris en charge par la caisse d’assurance maladie à son retour sur le territoire français sous réserve de compléter le formulaire S 3125 « soins reçus à l’étranger » (PDF) et en choisissant sur celui-ci dans la partie intitulée « Soins reçus dans l'UE/EEE/Suisse (à compléter obligatoirement) » soit d'être remboursé selon la tarification française soit selon la tarification du pays de séjour. La facture du test réalisé ainsi que la prescription médicale ou le certificat médical devront être impérativement joints à ce formulaire comme justificatifs.

En cas de choix pour le remboursement selon la tarification française : ces tests de dépistage sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie sur la base d’un forfait de 35 euros qui correspond aux frais de prélèvement et d’analyse.

Test réalisé dans un État hors de l’UE/EEE, Suisse

Seuls les tests à caractère médical, urgent et inopiné seront pris en charge à hauteur de 27 % du montant de la dépense dans la limite maximale d’un montant de 35 euros. Pour obtenir cette prise en charge, il convient d’envoyer à sa caisse d’assurance maladie à son retour sur le territoire français le formulaire S 3125 « Soins reçus à l’étranger » (PDF) accompagné d’une prescription médicale ou d’un certificat médical.