Covid-19 : quelle prise en charge des tests de dépistage réalisés à l’étranger ?

[Mis à jour le 02/01/2023]

La prise en charge d’un test de dépistage (test RT-PCR ou par détection antigénique) réalisé à l’étranger dépend du pays dans lequel il est effectué :

  • dans un État de l'Union européenne / Espace économique européen (UE/EEE) ou en Suisse ou ;
  • dans un État en dehors de l’Union européenne, de l’Espace économique européen, autre que la Suisse.

Test réalisé dans un État membre de l’UE/EEE ou en Suisse

Seuls les tests à caractère médical (présence de symptômes), sur prescription médicale datant de 48 h avant la réalisation du test dans un État membre de l’UE/EEE ou Suisse, sont pris en charge par l’assurance maladie française lorsqu’on doit réaliser un test nécessaire de façon immédiate. Il convient alors de présenter sa carte européenne d’Assurance Maladie (CEAM) au moment de la réalisation du test.

Si l’assuré ne détient pas sa CEAM, le test de dépistage peut être pris en charge par la caisse d’assurance maladie à son retour sur le territoire français : il faut utiliser le téléservice dans le compte ameli, depuis l’onglet « Mes démarches », sélectionner « Remboursements de soins à l’étranger ». Il est aussi possible de compléter le formulaire S3125 Soins reçus à l’étranger (PDF)

Dans les 2 cas, il faut choisir soit d'être remboursé selon la tarification française soit selon la tarification du pays de séjour. La facture du test réalisé ainsi que la prescription médicale ou le certificat médical devront être impérativement joints comme justificatifs.

En cas de choix pour le remboursement selon la tarification française : ces tests de dépistage sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie sur la base d’un forfait de 35 euros qui correspond aux frais de prélèvement et d’analyse.

Test réalisé dans un État hors de l’UE/EEE, Suisse

Seuls les tests à caractère médical, urgent et inopiné seront pris en charge à hauteur de 27 % du montant de la dépense dans la limite maximale d’un montant de 35 euros.

La demande de prise en charge est à faire au retour en France : il convient d’utiliser le téléservice du compte ameli, depuis l’onglet « Mes démarches », sélectionner « Remboursements de soins à l’étranger ». Il est aussi possible de compléter le formulaire S3125 Soins reçus à l’étranger (PDF) et de l'envoyer à sa caisse d’assurance maladie. 

Dans les 2 cas, la demande doit être accompagnée d’une prescription médicale datant de 48 h avant la réalisation du test dans un État membre de l’UE/EEE ou Suisse ou d’un certificat médical.

Remboursements de soins à l'étranger : la demande via le compte ameli

En vacances, en déplacement ou en détachement professionnel, on peut être amené à recevoir des soins à l’étranger. Comment se faire rembourser ces soins ? Et ceux de ses enfants ? En savoir plus sur le service dédié dans le compte ameli.

Janvier 2023 : renforcement des contrôles pour les voyageurs en provenance de Chine

Afin de limiter les risques liés à l’explosion des cas de Covid-19 en Chine à la suite de l’arrêt de la stratégie « zéro Covid » décrété début décembre 2022, la France renforce ses contrôles concernant les personnes en provenance de Chine, par vol direct ou avec escale.

À compter du 5 janvier 2023, tous les voyageurs âgés de plus de 11 ans doivent présenter avant leur embarquement un test de dépistage négatif datant de moins de 48 heures.

Des tests aléatoires sont par ailleurs réalisés dès le 1er janvier sur certains voyageurs à leur arrivée sur le sol français. En cas de résultats positifs, ils sont tenus de s’isoler.

Concernant les personnes résidant en France et ayant prévu de se rendre en Chine, elles sont invitées à reporter leur voyage au vu de la situation épidémique préoccupante.

Pour le moment, la mise en place de ces mesures est prévue jusqu’au 31 janvier 2023.

Consulter le flyer du ministère de la Santé destiné aux passagers en provenance de Chine.

En cours de chargement...