Covid-19 : les personnes âgées peuvent bénéficier de leur 2e dose de rappel

[Mis à jour le 21 avril 2022]
Les personnes âgées de 80 ans et plus ainsi que les résidents en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et en unités de soins de longue durée (USLD) sont désormais éligibles à un 2e rappel vaccinal. Il s’agit dans la plupart des cas de la 4e dose. Ce rappel vaccinal doit être fait partir de 3 mois après l’injection du premier rappel (1).

Pourquoi un 2e rappel ? La protection conférée par le vaccin diminue avec le temps et il est donc nécessaire d’apporter une protection supplémentaire face au Covid-19 à toutes les personnes à risque de forme grave de la maladie, en particulier aux personnes âgées et celles résidant en Ehpad et USLD. Une dose pleine du vaccin Pfizer-BioNTech ou une demi-dose de vaccin Moderna sont utilisées pour ce 2e rappel vaccinal.

À noter : le délai de surveillance post-vaccination de 15 minutes est recommandé pour ces personnes fragiles.

Extension de la 2e dose de rappel aux personnes de 60 à 79 ans

Le 7 avril, le gouvernement a annoncé que toutes les personnes à partir de 60 ans sont éligibles à la 2e dose de rappel du vaccin contre le Covid-19.

La 2e dose de rappel en vidéo

[Fond musical sur la chanson française « Un amour comme le nôtre » de Sacha Distel]
[Description de la scène : Un homme âgé observe depuis sa fenêtre un jeune garçon qui fait du vélo dans le jardin. Gros plan sur la roue du vélo qui heurte le parterre de fleurs.
Le jeune garçon d’environ 8 ans, habillé d’une salopette en jean et d’un casque tombe du vélo.
L’homme âgé court rapidement vers le petit garçon.]

  • L’homme âgé demande au petit garçon : T’es tombé ?
  • Le petit garçon répond : Oui !

[Il lui nettoie la main gauche.]

  • L’homme âgé soupire : Oh regarde ça !

[Le jeune garçon a des égratignures dans sa paume de main droite et sur son genou gauche. Gros plan sur une boite à biscuits transformée en boîte à pharmacie. L’homme âgé y prend un pansement.]

  • Le petit garçon dit à l’homme âgé : J’ai fait des allers-retours et je suis tombé.

[Après avoir collé un pansement sur le genou gauche du jeune garçon, le papy lui ébouriffe les cheveux. Le jeune garçon repart jouer.]

[Description de la scène : Déguisé en super héros, le jeune garçon court finir sa cabane.]
Gros plan sur la marche en bois où le jeune garçon est perché. Le jeune garçon glisse de la marche et tombe. Gros plan à nouveau sur la boîte à biscuits-pharmacie.]

[Cette fois-ci, le papy et son petit-fils sont dans la cuisine et ils portent un masque chirurgical sur la bouche. Le papy est debout et le jeune garçon est assis sur l’évier. Le papy colle un pansement sur le bras gauche du jeune garçon.]

  • Le papy dit : Voilà !

[Il ébouriffe à nouveau les cheveux du jeune garçon, qui sourit.]

[Description de la nouvelle scène : Gros plan sur une main d’enfant en train de colorier la tige d’une fleur avec un crayon. Le papy et son petit-fils sont dans centre médical. Le jeune garçon patiente en coloriant, pendant que son papy se fait vacciner. Gros plan sur le visage du jeune garçon qui regarde son papy se faire piquer par une soignante. Le papy fait le clown et son petit-fils éclate de rires.]

Le texte suivant défile en bas de l’écran : Réalisé dans le respect des protocoles sanitaires. Continuons de respecter les gestes barrières. Continuons de porter un masque partout où il est recommandé par les autorités scientifiques.

[Au moment où la soignante va coller le pansement sur la bras du papy, le jeune garçon le prend et le colle à sa place. Le jeune garçon ébouriffe les cheveux de son papy.]

  • Voix off : Pour se protéger, il y a des gestes qui comptent. La protection apportée par le vaccin contre le Covid-19 diminue après un certain temps. Une deuxième dose de rappel est donc recommandée dès 60 ans.

[Logo : Vaccin Covid-19 - Tous vaccinés, tous protégés - Ministère des Solidarités et de la santé]

Une 2ème dose de rappel est recommandée :

  • de 60 à 79 ans, 6 mois après le 1er rappel ;
  • à partir de 80 ans, 3 mois après le 1er rappel.

N’attendez pas, prenez rendez-vous chez un professionnel de santé près de chez vous ou sur www.sante.fr.

Ensemble, restons prudents.

Cas des personnes ayant été infectées par le Covid-19 après leur 1er rappel

  • Si l’infection est survenue plus de 3 mois après le 1er rappel, un 2e rappel n’est pas nécessaire. En effet, la survenue d’un épisode infectieux provoque une réponse immunitaire au moins équivalente à celle d’un rappel vaccinal.
  • Si l’infection est survenue moins de 3 mois après le 1er rappel, un 2e rappel est nécessaire.

Vaccination dans les Ehpad et les USLD

Les résidents des Ehpad et des USLD se verront proposer le 2e rappel vaccinal directement au sein de leurs établissements, comme pour le 1er rappel, selon des modalités qui seront précisées prochainement, en lien avec les agences régionales de santé (ARS).

Vaccination en ville et en centres de vaccination

Pour les autres personnes âgées de 80 ans et plus, ce 2e rappel peut être fait dès maintenant :

  • en centre de vaccination ;
  • auprès d’un professionnel de santé de ville habilité à prescrire et à administrer le vaccin ;
  • en pharmacie ;
  • au sein d’un cabinet médical ;
  • à domicile.

Près de 2 millions de personnes, hors résidents des Ehpad et USLD, sont concernées.

Enfin, ce 2e rappel est une recommandation qui ne rentre pas dans le cadre du passe sanitaire.

(1) Conformément à l'avis du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale (COSV) du 18 février 2022.

En cours de chargement...