Covid-19 : la prise en charge des tests de dépistage évolue pour les non-résidents en France

09 juillet 2021

[Article mis à jour le 23 novembre 2021]

Depuis le 7 juillet 2021, les tests de dépistage du Covid-19 (tests RT-PCR ou antigénique) pour les personnes venant en séjour temporaire en France et relevant d’un régime étranger de sécurité sociale sont pris en charge par l’Assurance Maladie uniquement s’ils ont un caractère médical.

Cela signifie que pour que la prise en charge s’applique, il faut présenter au laboratoire d’analyses médicales ou au professionnel de santé qui réalise le test de dépistage, une prescription médicale datant de 48 h pour une personne symptomatique.

Pour une personne devant se faire tester avant de recevoir des soins en établissement de santé, cette prescription est valable durant tout le délai indiqué par la prescription.

Autre possibilité : avoir été identifié par l’Assurance Maladie comme cas contact d’une personne atteinte du Covid-19. Dans ce cas, il faut montrer le SMS ou l’email envoyé par les équipes de contact tracing prouvant son statut de cas contact.

Sans caractère médical, les personnes venant en séjour temporaire en France et relevant d’un régime étranger de sécurité sociale doivent dépenser 43,89 € pour un test PCR et 25 € pour un test antigénique.

Important : depuis le 15 octobre, lors de leur séjour temporaire en France, les Français résidant à l’étranger ne bénéficient plus de la prise en charge de leur test de dépistage sans justificatif. Les Français de l’étranger qui n’ont pas bénéficié du tiers payant pour la réalisation de leur test effectué lors de leur séjour temporaire en France et qui ont donc dû faire l’avance de frais, peuvent demander le remboursement de leur facture acquittée, sur justificatif et selon les cas précisés dans l’article : « Français de l’étranger : comment se faire rembourser un test de dépistage réalisé en France ? ».

Si l’on réside dans un État de l’Union européenne, de l’Espace économique européen ou en Suisse

Au moment de la réalisation du test de dépistage avec ordonnance, il convient de présenter au laboratoire d’analyses ou au professionnel de santé qui réalise le test :

  • l'ordonnance (ou le sms ou mail envoyé dans le cadre du contact tracing) ;
  • sa carte européenne d’assurance maladie (CEAM) ou son certificat provisoire de remplacement (CPR) qui ont été délivré par son État d’affiliation (1).

Si l’on réside dans un État hors Union européenne, Espace économique européen ou Suisse

Certains pays ont conclu des accords bilatéraux de sécurité sociale avec la France prévoyant la prise en charge des soins immédiats lors de séjours temporaires dans l’autre État sous réserve de remplir les conditions requises par l’accord bilatéral pour en bénéficier.

Avant son départ pour la France, il faut se renseigner auprès de son État d’affiliation qui pourra délivrer un formulaire prévu par l’accord bilatéral de sécurité sociale conclu avec la France à présenter à la caisse d’assurance maladie de son lieu de séjour en France, en même temps que la facture du test de dépistage du Covid-19 remise par le laboratoire d’analyses ou le professionnel de santé qui a réalisé le test.

Pour plus de renseignements sur les accords bilatéraux de sécurité sociale conclus avec la France, il convient de consulter le site du Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (Cleiss) (site externe).

(1) Un certificat provisoire de remplacement est valable 3 mois, il peut être utilisé dans les mêmes conditions que la carte européenne, en cas d'oubli, de perte, de vol ou de non-possession de cette carte.