Covid-19 : isolement des salariés à la suite d’un retour de l’étranger

10 mai 2021

[Article mis à jour le 23 juin 2021]

Depuis le 9 juin 2021, les restrictions de voyage adoptées dans le cadre de la crise sanitaire de la Covid-19 sont assouplies pour les personnes complètement vaccinées. Les pays sont classés en zone verte, orange ou rouge en fonction de la gravité de la situation sanitaire, et les mesures de contrôle des voyageurs de retour en France sont adaptées à ce classement : motif impérieux, tests de dépistage, preuve de vaccination et isolements. Les listes des pays sont susceptibles d’être adaptées selon les évolutions de la situation épidémique. Il est fortement conseillé de consulter avant de voyager les conseils par pays du site du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Revenir en France depuis un pays de la zone verte

Il est autorisé de venir en France depuis un pays classé en vert sans justifier d'un motif impérieux. De plus, les tests de dépistage ne sont pas exigés dans le cas où l’on est complètement vacciné. Il convient alors de présenter lors du contrôle la preuve de sa vaccination complète (lire l’encadré « Quelle preuve de vaccination fournir ? »).
Dans le cas contraire, il faut présenter un test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures. Il n’y a pas de mesure d’isolement imposée.

Consulter les pays en zone verte.

Revenir en France depuis un pays de la zone orange

Pour venir en France depuis un pays classé en orange, il faut justifier son voyage par un motif impérieux. De plus, que l’on soit vacciné ou non, il convient de présenter un test RT-PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures avant le départ. Les personnes non vaccinées doivent s’isoler ensuite 7 jours.
Sur présentation de preuve de sa vaccination complète (lire l’encadré « Quelle preuve de vaccination fournir ? »), il n’y a pas d’obligation de justifier son déplacement, ni de mesure d’isolement.

Consulter les pays en zone orange.

Consulter la liste des motifs impérieux pour chaque zone en bas de la page Attestation de déplacement et de voyage, du site interieur.gouv.fr.

Revenir en France depuis un pays de la zone rouge

Il est possible de venir en France depuis un pays classé en rouge, mais uniquement pour un motif impérieux (personne vaccinée et non vaccinée). De plus, que l’on soit vacciné ou non, il faut présenter un test RT-PCR négatif de moins de 72 heures et un test antigénique négatif de moins de 45 heures ou un test RT-PCR négatif de moins de 36 heures et s’engager à se soumettre à un test antigénique l'arrivée en France. Les personnes doivent s’isoler 10 jours à partir de leur arrivée en France et réaliser un test RT-PCR 9 jours après leur retour.

Consulter les pays en zone rouge.

Consulter la liste des motifs impérieux pour chaque zone en bas de la page Attestation de déplacement et de voyage, du site interieur.gouv.fr.

Revenir en métropole depuis un département d’outre-mer

Retrouver les informations pour voyager de l'outre-mer vers la métropole sur le site du ministère des Outre-mer.

Le cas du Royaume-Uni

Consulter les informations sur les conditions de voyage entre la France et le Royaume-Uni du site du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Quelle preuve de vaccination fournir ?

Les vaccins admis par la France sont ceux reconnus par l’Agence européenne du médicament (EMA) : Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen. Pour être valable, la preuve de vaccination doit permette d’attester que le schéma vaccinal est complet, c’est-à-dire non seulement que le nombre d’injections prévues a été fait mais aussi depuis une certaine durée :

  • 2 semaines après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 4 semaines après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Janssen) ;
  • 2 semaines après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (1 seule injection nécessaire).

Informer son employeur de son retour le plus rapidement possible

En pratique, le salarié doit informer son employeur de son retour le plus rapidement possible afin de mettre en place l’isolement et le télétravail s’il est possible. Le salarié n’a pas d’autres démarches à accomplir. Même démarche pour le salarié de la fonction publique qui bénéficiera d’une autorisation d’absence accordée par l’employeur.
Pour les retours intervenus depuis le 22 février 2021, le salarié qui se trouve dans l’impossibilité de télétravailler pendant l’ensemble de sa période d’isolement peut bénéficier d’un arrêt de travail indemnisé au premier jour d’isolement. La demande est effectuée par son employeur via le téléservice dédié sur declare.ameli.fr.

Un test à la fin de la période d’isolement

À la fin de la période de l'isolement, le salarié doit effectuer un test de dépistage RT-PCR pour pouvoir lever son isolement. La période de l’isolement peut être prolongée de 2 jours supplémentaires pour l’obtention des résultats.

En cas de test positif, le salarié entre dans le dispositif de contact tracing, géré par l’Assurance Maladie et poursuit son isolement. Il peut bénéficier d’un accompagnement sanitaire, matériel et psychologique : aide aux démarches administratives, aide à domicile, repas, portage de courses ou médicaments, accès aux communications électroniques, soutien psychologique. Ce soutien comprend une visite à domicile par un infirmier libéral : toute personne positive qui le souhaite peut bénéficier de cette visite, prise en charge à 100 %, dans les 24 heures suivant le contact de l’Assurance Maladie.

Le Ministère des Solidarités et de la santé met à la disposition des voyageurs un flyer qui explique la marche à suivre et présente les lieux où l’on peut s’isoler (PDF).

En vidéo : les conseils d'une infirmière qui réalise des visites à domicile

Covid-19 : Ensemble contre l'épidémie - Isolement, les conseils d'une infirmière

[Une femme apparaît à l'écran et s'asseoit].

Je m'appelle Coralie, je suis infirmière libérale depuis 3 ans et je participe au suivi à l'isolement proposé par l'Assurance Maladie des patients dépistés Covid positifs.

Dans quelles situations doit-on s'isoler ?

Il y a 3 situations pour lesquelles on doit s'isoler

  • la première, lorsqu’on est dépisté positif suite au test ;
  • la seconde, quand on est cas contact, c'est à dire en contact avec une personne dépistée positive
  • et la troisième, lors de l'apparition de symptômes comme la fièvre, la toux ou d'autres symptômes apparentés au Covid-19.

Je suis positif ou cas contact, comment faire si je dis avec d'autres personnes ?

Pour limiter les risques de contamination quand plusieurs personnes résident au sein d'un même foyer, il faut rester dans une pièce seule comme dans une chambre et quand il est nécessaire de sortir de cette pièce, il faut porter le masque et désinfecter les points de contact.

Je vis seul, comment faire pour gérer mon isolement ?

L'infirmière peut mettre en place, en relation avec la ville, le portage des repas, l'aide aux courses pour essayer au maximum de favoriser l'isolement au domicile des patients.

Un message pour les patients ?

C'est de rester vigilant quant à l'isolement face au Covid-19 et d'accepter tout l'accompagnement qui est mis en place pour ne pas rester seul face à l'isolement qui n'est pas facile.

Covid-19 : Tester, alerter, protéger

Logo Assurance Maladie

Quid de l’indemnisation journalière ?

Au titre de l’arrêt de travail, les indemnités journalières seront versées au salarié :

  • sans condition d’ouverture de droits ;
  • sans délai de carence ;
  • sans qu’elles soient comptabilisées dans les durées maximales de versement de ces indemnités.

Le complément employeur doit également être maintenu. Il s’agit d’indemnisation versée par l’employeur en complément de celle versée par l’Assurance Maladie.