Covid-19 : isolement des salariés à la suite d’un retour de l’étranger

10 mai 2021

Pour lutter contre la propagation de la Covid-19, toute personne de retour d’un déplacement à l'étranger (professionnel ou personnel) doit s’engager à respecter une période d’isolement. La durée de l’isolement dépend du territoire ou du pays de provenance et d’une décision du préfet territorialement compétent.

L’obligation de s’isoler pour une durée de 10 jours concerne désormais les voyageurs de retour sur le territoire métropolitain en provenance :

  • du Brésil ;
  • de l’Afrique du Sud ;
  • de l’Inde ;
  • de Guyane ;
  • d’Argentine ;
  • du Chili ;
  • de la Turquie ;
  • du Bangladesh ;
  • du Sri Lanka ;
  • du Pakistan ;
  • du Népal ;
  • des Émirats arabes unis ;
  • du Qatar.

À noter que des contrôles de l’isolement (avec restrictions d’horaires de sortie notifiées par arrêté préfectoral) peuvent être opérés par la police ou la gendarmerie.

Dans le cadre du dispositif d’accompagnement de l’isolement, les personnes seront contactées régulièrement par des agents de l’Assurance Maladie pour prendre de leur nouvelles et les aider au cours de cette période.

Le Ministère des Solidarités et de la santé met à la disposition des voyageurs un flyer qui explique la marche à suivre et présente les lieux où l’on peut s’isoler (PDF).

L'obligation de s'isoler 7 jours concerne :

  • les déplacements en provenance de Mayotte et de la Réunion vers tout autre point du territoire national ;
  • les arrivées sur le territoire métropolitain en provenance du Royaume-Uni ;
  • les arrivées en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie Française, à la Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, à Wallis-et-Futuna et à Saint-Pierre-et-Miquelon, quelle que soit la provenance.

En pratique, le salarié doit informer son employeur de son retour le plus rapidement possible afin de mettre en place l’isolement et le télétravail s’il est possible. Le salarié n’a pas d’autres démarches à accomplir. Même démarche pour le salarié de la fonction publique qui bénéficiera d’une autorisation d’absence accordée par l’employeur.
Pour les retours intervenus depuis le 22 février 2021, le salarié qui se trouve dans l’impossibilité de télétravailler pendant l’ensemble de sa période d’isolement peut bénéficier d’un arrêt de travail indemnisé au premier jour d’isolement. La demande est effectuée par son employeur via le téléservice dédié sur declare.ameli.fr.

Un test à la fin de la période d’isolement

À la fin de la période de l'isolement de 7 jours, le salarié doit effectuer un test de dépistage RT-PCR pour pouvoir lever son isolement. La période de l’isolement peut être prolongée de 2 jours supplémentaires pour l’obtention des résultats.

Les voyageurs de retour d'Inde, du Brésil, de l’Afrique du Sud, de Guyane, d'Argentine ou du Chili doivent réaliser un test de dépistage RT-PCR au 9e jour de l'isolement. La période de l'isolement ne peut pas excéder 10 jours.

En cas de test positif, le salarié entre dans le dispositif de contact tracing, géré par l’Assurance Maladie et poursuit son isolement. Il peut bénéficier d’un accompagnement sanitaire, matériel et psychologique : aide aux démarches administratives, aide à domicile, repas, portage de courses ou médicaments, accès aux communications électroniques, soutien psychologique. Ce soutien comprend une visite à domicile par un infirmier libéral : toute personne positive qui le souhaite peut bénéficier de cette visite, prise en charge à 100 %, dans les 24 heures suivant le contact de l’Assurance Maladie.

En vidéo : les conseils d'une infirmière qui réalise des visites à domicile

Covid-19 : Ensemble contre l'épidémie - Isolement, les conseils d'une infirmière

[Une femme apparaît à l'écran et s'asseoit].

Je m'appelle Coralie, je suis infirmière libérale depuis 3 ans et je participe au suivi à l'isolement proposé par l'Assurance Maladie des patients dépistés Covid positifs.

Dans quelles situations doit-on s'isoler ?

Il y a 3 situations pour lesquelles on doit s'isoler

  • la première, lorsqu’on est dépisté positif suite au test ;
  • la seconde, quand on est cas contact, c'est à dire en contact avec une personne dépistée positive
  • et la troisième, lors de l'apparition de symptômes comme la fièvre, la toux ou d'autres symptômes apparentés au Covid-19.

Je suis positif ou cas contact, comment faire si je dis avec d'autres personnes ?

Pour limiter les risques de contamination quand plusieurs personnes résident au sein d'un même foyer, il faut rester dans une pièce seule comme dans une chambre et quand il est nécessaire de sortir de cette pièce, il faut porter le masque et désinfecter les points de contact.

Je vis seul, comment faire pour gérer mon isolement ?

L'infirmière peut mettre en place, en relation avec la ville, le portage des repas, l'aide aux courses pour essayer au maximum de favoriser l'isolement au domicile des patients.

Un message pour les patients ?

C'est de rester vigilant quant à l'isolement face au Covid-19 et d'accepter tout l'accompagnement qui est mis en place pour ne pas rester seul face à l'isolement qui n'est pas facile.

Covid-19 : Tester, alerter, protéger

Logo Assurance Maladie

Quid de l’indemnisation journalière ?

Au titre de l’arrêt de travail, les indemnités journalières seront versées au salarié :

  • sans condition d’ouverture de droits ;
  • sans délai de carence ;
  • sans qu’elles soient comptabilisées dans les durées maximales de versement de ces indemnités.

Le complément employeur doit également être maintenu. Il s’agit d’indemnisation versée par l’employeur en complément de celle versée par l’Assurance Maladie.