Comment se protéger du grand froid ? Conseils et précautions

11 février 2021

Une vague de froid s’installe en France métropolitaine : Météo France a en effet placé un certain nombre de départements en « vigilance orange grand froid » et en « vigilance orange neige-verglas ».

Cet épisode de grand froid se caractérise par des températures ressenties minimales très basses qui constituent un danger notamment pour les :

  • populations précaires ;
  • personnes sans domicile ;
  • personnes isolées ;
  • personnes à risques telles que les personnes âgées, les enfants, les personnes présentant certaines pathologies chroniques préexistantes ;
  • populations exposées au froid.

Quelles précautions prendre en cas de grand froid ?

Voici les mesures à prendre pour prévenir et limiter les effets sanitaires liés aux vagues de froid, et notamment les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, qui peuvent être mortels :

  • ne jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;
  • ne jamais chauffer son habitation avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, etc.) ;
  • ne jamais utiliser un groupe électrogène dans un lieu fermé comme par exemple une maison, une cave ou un garage. Ces appareils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments ;
  • aérer régulièrement son habitation et ne jamais boucher les grilles de ventilation.
Que faire en cas d’intoxication au monoxyde de carbone ?

En cas d’apparition de symptômes caractéristiques d’une intoxication tels que, par exemple, les maux de tête, les nausées, la confusion mentale, la fatigue, il convient d’appeler le 15 (le Samu), le 18 (les pompiers) ou encore le 112 (le numéro d'appel d’urgence unique dans tous les États membres de l’Union européenne).

Par ailleurs, le froid favorise les pathologies cardiovasculaires, et peut provoquer des hypothermies (chair de poule, frissons, engourdissement des extrémités) ou des engelures. Aussi, il est recommandé de limiter les activités extérieures et les efforts physiques.

Adopter les bons réflexes en cas de sortie

Lorsque l’on doit sortir, il convient :

  • d’être particulièrement vigilant pour les nourrissons et les enfants. C’est-à-dire qu’il faut bien couvrir son enfant, notamment la tête et les extrémités (mains, pieds) et éviter de le placer dans un porte-bébé qui pourrait comprimer ses membres inférieurs et d’entraîner des gelures. Il est préférable de transporter son enfant dans les bras, un landau ou une poussette afin qu’il puisse bouger régulièrement pour se réchauffer ;
  • s’habiller très chaudement en privilégiant les couches multiples de vêtements et se couvrir les extrémités (mains, pieds) ;
  • d’être vigilant aux risques potentiels de chutes liés à la neige. Les conséquences d’une chute, notamment chez les personnes âgées, peuvent être graves (fractures, traumatismes divers…) ;
  • s’informer sur l’état des routes lorsqu’il faut utiliser son véhicule. S’il neige ou s’il y a du verglas, ne prendre son véhicule qu'en cas d'obligation forte et penser à emmener avec soi des boissons chaudes (bouteille isotherme), des vêtements chauds, des couvertures, ses médicaments habituels et son téléphone portable chargé.

Prendre des nouvelles de ses proches et être attentif aux autres

Il faut aussi penser à prendre régulièrement des nouvelles des personnes âgées ou handicapées et/ou isolées de son entourage et de son voisinage. Enfin, il faut avoir le réflexe d’appeler le 115 (numéro d’urgence sociale) si l’on remarque une personne sans abri ou en difficulté dans la rue. En cas de situation mettant en danger la vie de la personne à la rue (hypothermie aggravée par exemple), il convient d’appeler le 15 (Samu).

Source : ministère des Solidarités et de la santé.