CMU-C ou ACS : certains tarifs de soins dentaires plafonnés depuis le 1er octobre 2017

26 octobre 2017

Depuis le 1er octobre 2017, les tarifs de certains soins dentaires sont plafonnés pour les assurés bénéficiant de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou de l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS).

Ainsi, pour ces assurés, les tarifs des soins de prothèses dentaires facturés par leur chirurgien-dentiste (libéral ou exerçant en centre de santé) sont maintenant contenus en dessous d’une limite réglementaire.

Par exemple :

  • le tarif de la pose d’une couronne dentaire métallique ne peut plus être supérieur à 250 € ;
  • le tarif maximum de la pose d’un inlay-onlay (soin consistant à restaurer une dent abîmée sur 3 de ses faces) est aussi de 250 €.

Autre nouveauté : les poses de prothèses amovibles transitoires à base de résine (en attendant la pose d’une « vraie couronne ») font leur entrée parmi les tarifs plafonnés.

Selon les 6 cas cliniques facturables par le chirurgien-dentiste, les tarifs maximum de ces prothèses transitoires varient de 68,72 € à 126 €.