Accidents du travail et maladies professionnelles en entreprise : quel bilan 2019 ?

20 octobre 2020

Quelles sont les maladies professionnelles les plus courantes ? Les risques majeurs d’accidents du travail et les secteurs d’activité les plus touchés ? L’Assurance Maladie – Risques professionnels fait le point sur l’année 2019 et les actions engagées dans son rapport annuel « L’Essentiel 2019, Santé et sécurité au travail » (PDF).

Hausse des maladies professionnelles : cancers, troubles musculo-squelettiques et psychiques

En 2019, le nombre de maladies professionnelles a continué de croître. En tête de liste : les troubles musculo-squelettiques (TMS) qui représentent 88 % (+ 2,7 % en 2018) des maladies enregistrées. Pour protéger les salariés, l’Assurance Maladie – Risques professionnels a identifié plus de 13 500 entreprises « à risque » qui ont pu bénéficier du programme de prévention « TMS Pros ».

Les affections liées à la silice cristalline ont augmenté de 13,9 % en 2019.

Les troubles psychosociaux (dépressions, burn out…) continuent leur hausse, qu’ils soient reconnus en maladie professionnelle (+ 6 %) ou en accident du travail (+ 20 000 cas). En cause : le mal être au travail ou l’agression d’un salarié en contact avec le public.

Infographie issue de l'Essentiel 2019 présentant les chiffres-clés des maladies professionnelles (description complète ci-après)

L'Assurance Maladie - Risques professionnels-L'Essentiel 2019

Les maladies professionnelles reconnues en 2019

  • 50 392 maladies professionnelles (+1,7 % par rapport à 2018)
  • +13,9 % affections liées à la silice cristalline
  • 6 % affections psychiques liées au travail
  • +2,3 % troubles musculo-squelettiques (TMS)

Les principales pathologies reconnues en 2019

  • 44 492 troubles musculo-squelettiques
  • 2 881 maladies d'origine professionnelle liées à l'amiante
  • 1 205 pathologies fréquentes (surdités, allergies, asthme, eczémas...)
  • 1 814 autres affections

88 % des maladies professionneles sont liées à des troubles musculo-squelettiques

Hausse des accidents de trajet en voiture, vélo, patinette

Que ce soit en trottinette, en vélo ou en voiture, les salariés victimes d’un accident de trajet ont été nombreux en 2019. Ainsi, 99 000 cas ont été enregistrés. Par ailleurs, 600 accidents supplémentaires de bicyclettes et trottinettes ont été comptabilisées par rapport à l’année 2018.

Hausse des accidents du travail dans le secteur tertiaire, l’action sociale et l’interim

Les accidents du travail ont fortement augmenté dans les services, en particulier dans les activités du tertiaire (administration, banques, assurances…) avec une hausse de 4 %, ainsi que dans l’intérim et les activités d’aide et de soin à la personne (+1,3 %).

Comme en 2018, trois grands risques professionnels sont identifiés et font l’objet d’actions de prévention :

  • les manutentions manuelles (50 % des accidents du travail) ;
  • le maniement d’outils avec les mains (8 %) ;
  • les chutes de hauteur ou de plain-pied (28 %).
Infographie issue de l'Essentiel 2019 présentant les chiffres-clés des accidents du travail et de trajet (description complète ci-après)

L'Assurance Maladie - Risques professionnels L'Essentiel 2019

Les accidents du travail et de trajets reconnus en 2019

  • 655 715 accidents du travail (+0,5 % par rapport à 2018)
  • 99 000 accidents de trajet (+1 % par rapport à 2018)
  • Une fréquence de 33,5 accidents du travail pour 1 000 salariés (stable et historiquement basse)

Les évolution sectorielles

  • -0,3 % accidents du travail dans le secteur du BTP par rapport à 2018
  • +1,3 %  accidents du travail dans l'intérim et les activités de soins
  • +4 % accidents du travail dans les activités tertiaires (administrations, banques, assurances...)

Les principales causes

  • 50 % manutentions manuelles
  • 28 % chutes (de hauteur ou de plain-pied)
  • 14 % autres risques
  • 8 % outillage à main