ameli.fr - Le médecin traitant

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination
L'Assurance maladie (logo): retour accueil portail

Près de chez vous

Localisez-vous pour accéder aux informations de votre caisse d’Assurance Maladie.

Le médecin traitant

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Dossier mis à jour le 4 octobre 2013
Généraliste ou spécialiste, exerçant en ville ou à l'hôpital, le médecin traitant joue un rôle central dans l’orientation et le suivi du patient tout au long de son parcours de soins.
Passer le sommaire

Au sommaire du dossier

Le médecin traitant et le médecin spécialiste

Un médecin spécialiste peut-il être médecin traitant ?

Oui. Tout médecin inscrit au conseil de l'Ordre, qu'il soit généraliste ou spécialiste, qu'il soit médecin libéral, médecin hospitalier, médecin urgentiste ou médecin salarié d'un centre de santé, peut être médecin traitant.

Quels sont les médecins que le patient peut consulter directement, sans passer par son médecin traitant ?

Le dispositif du médecin traitant prévoit une orientation préalable du patient par son médecin traitant pour toute consultation d'autres médecins, qu'ils soient généralistes ou spécialistes (y compris pour les consultations dans les établissements hospitaliers) sauf pour les consultations chez les médecins spécialistes suivants :

  • un gynécologue, pour les soins suivants : les examens cliniques gynécologiques périodiques, y compris les actes de dépistage, la prescription et le suivi d'une contraception, le suivi des grossesses, l'IVG médicamenteuse ;
  • un ophtalmologue, pour les soins suivants : la prescription et le renouvellement de lunettes, les actes de dépistage et de suivi du glaucome ;
  • un psychiatre ou un neuropsychiatre, si votre patient a entre 16 et 25 ans ;
  • un stomatologue, pour les soins bucco-dentaires (actes thérapeutiques et radiographiques) incluant : les soins de prévention bucco-dentaire, les soins conservateurs (obturations dentaires définitives, soins d'hygiène bucco-dentaire), les soins chirurgicaux (extraction dentaires, lésions osseuses restant à la Nomenclature générale des actes professionnels et lésions gingivales), les soins de prothèse dentaire, les traitements d'orthopédie dento-maxillo-faciale.

De même, ne nécessitent pas d'orientation préalable par le médecin traitant :

  • les consultations de suivi et de contrôle ;
  • les consultations prévues dans le cadre d'un protocole de soins ;
  • les consultations dans le cadre d'une urgence médicale, ou lorsque le patient est en déplacement, c'est-à-dire éloigné de sa résidence habituelle (à l'occasion de vacances par exemple).

Rubriques annexes