ameli.fr - Santé Publique 2014 - n°6

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination
L'Assurance maladie (logo): retour accueil portail

ameli.fr
l'assurance maladie en ligne

Statistiques et publications

Santé Publique 2014 - n°6

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Dossier mis à jour le 28 janvier 2015
Hôpitaux de jour gériatriques traitant les chutes, Qualité de vie des psychiatres à l’hôpital, Mise à niveau de soins pharmaceutiques, Indice de performance du Système unique de santé, Restructuration en pôles d’activité à l’EHU d’Oran
Passer le sommaire

Au sommaire du dossier

Hôpitaux de jour gériatriques traitant les chutes

Recherche originale

Les hôpitaux de jour gériatriques français prenant en charge les chutes
Article intégral en Pdf

Auteurs : Pierre Robinet, François Puisieux

Résumé

Introduction : La chute est un évènement fréquent dans la population âgée dont les conséquences peuvent être graves : traumatismes, perte d'indépendance, décès. L'objectif de l'étude était de décrire les moyens consacrés par les hôpitaux de jour gériatriques français pour l'évaluation et la prise en charge du sujet âgé chuteur, en différenciant les hôpitaux de jour médecine chirurgie-obstétrique (MCO) et les hôpitaux de jour soins de suite et de réadaptation (SSR).

Méthodes : Les responsables médicaux des hôpitaux de jour gériatriques français recensés dans l'annuaire de l'Association pour la promotion des hôpitaux de jour pour personnes âgées (APHJPA) ont été contactés par courriel et invités à répondre à un questionnaire en ligne.

Résultats : Parmi les 162 services contactés, 135 ont répondu au questionnaire (82,3 %). La prise en charge de la chute était une activité importante dans ces services, cependant elle représentait moins de 20 % de l'activité totale pour 80,4 % d'entre eux. Parmi les répondants aux questions correspondantes, tous déclaraient faire appel à de nombreux intervenants, de façon systématique ou occasionnelle, neuf équipes de MCO sur dix réalisaient des examens paracliniques à titre systématique chez tous les chuteurs et six sur dix, MCO comme SSR, utilisaient un questionnaire standardisé tandis que le dossier informatisé était encore peu répandu. Le médecin traitant était à l'origine de la moitié des demandes d'hospitalisation de jour MCO. L'évaluation du domicile était proposée par seulement 17 hôpitaux de jour MCO. Un projet de soins personnalisé était proposé par 85 % des hôpitaux de jour SSR. Il était étalé sur plusieurs séances, associées à des ateliers d'éducation. La moitié des services répondants réalisaient une consultation préalable et/ou une consultation de suivi à distance.

Conclusion : Bien que la chute ne soit pas l'activité première en volume des hôpitaux de jour gériatriques, huit sur dix accueillent des sujets âgés chuteurs et leur assurent une évaluation et une prise en charge multidisciplinaires et personnalisées.


Santé Publique. 2014;26(6):795-801

 

French geriatric day hospitals managing falls

Summary

Introduction: Falling is a serious hazard for the elderly that may lead to severe injury, loss of independence, and death. The aim of the study was to describe the resources devoted by French geriatric day hospitals for the assessment and care of elderly fallers, by differentiating medicine day hospitals and rehabilitation day hospitals.

Method: Department heads listed in the directory of the Association for the Promotion of the Day Hospitals for Elderly people (APHJPA) were contacted by email and invited to answer a questionnaire online.

Results: Among the 162 doctors contacted, 135 filled in the questionnaire (82.3%). Care of fallers was an important activity for responding departments. However, it represented less than 20% of the total activity for 80% of respondents. It involved the systematic or occasional participation of numerous medical and paramedical personnel. The majority of teams systematically performed complementary investigations in all fallers. Primary care physicians requested one half of all day hospitalization. A standardized file was used by 55 to 64.3% of espondents, while computerized files were still not widely used. Home assessment was proposed by only 17 medicine day hospitals. 85% of rehabilitation day hospitals proposed a personalized care project, spread out over several sessions, associated with educational intervention. One half of respondents carried out a preliminary consultation and/or a follow-up consultation.

Conclusion: Although the fall was not the leading activity in terms of volume of geriatric day hospitals, the majority of these units devoted considerable resources to this activity and ensures personalized evaluation and care of elderly fallers.

Santé Publique. 2014;26(6):795-801

Rubriques annexes