ameli.fr - Revue Médicale de l'Assurance Maladie 2002 n°2

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination
L'Assurance maladie (logo): retour accueil portail

ameli.fr
l'assurance maladie en ligne

Statistiques et publications

Revue Médicale de l'Assurance Maladie 2002 n°2

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Dossier mis à jour le 12 décembre 2007
Passer le sommaire

Au sommaire du dossier

Le cancer colorectal : données épidémiologiques

L'objectif était de décrire la population d’Auvergne atteinte de cancer colorectal.

Le cancer colorectal : données épidémiologiques en Auvergne en 1999

Auteurs : Metrich L, Lavastre JL, Perez MC, Bacquet B, Baris B

Résumé

Objectifs : Cette étude visait à décrire la population d'Auvergne atteinte de cancer colorectal, à rechercher des disparités interdépartementales et à connaître l'incidence et le stade évolutif de la maladie au moment du diagnostic avant la mise en place des campagnes de dépistage organisé.

Méthodes : Étude descriptive des bénéficiaires des trois principaux régimes d'assurance maladie ayant demandé une exonération du ticket modérateur (au titre des trente affections de longue durée) par certificat médical établi entre le 1er janvier et le 31 décembre 1999.

Résultats : Les cas étaient plus fréquents dans les départements de l'Allier et du Cantal en particulier dans les classes d'âges les plus élevées. Au moment du diagnostic positif, 33 % des patients étaient au stade B de Dukes (tumeur dépassant la paroi) et 50 % au stade C (métastases). Soixante-deux pour cent des tumeurs étaient de localisation basse (entre le côlon sigmoïde et le canal anal). La rectorragie était le signe le plus spécifique et quand il était présent, le stade A était plus fréquent.

Conclusion : Cette étude a confirmé l'importance du cancer colorectal en Auvergne. Le diagnostic à un stade évolué (dépassant la paroi) dans 83 % des cas est lié pour partie à des signes d'appel peu spécifiques et tardifs. Il doit inciter à la mise en oeuvre de procédures de dépistage adaptées.

Rev Med Ass Maladie 2002;33,2:129-135

 

Colorectal Cancer: 1999 Epidemiological Data From the Auvergne Region

Summary

Aims: The aim of this study was to survey the patients in the Auvergne region who had colorectal cancer and to determine whether disparities among geographic sectors (departments) were present as well as to study the disease- stage at the time of diagnosis before the implementation of organized screening campaigns.

Methods: We performed an observational study of affiliates of the three major health insurance funds who requested exemption from co-payments (patients whose diagnosis is included in the list of 30 long-term diseases are entitled to 100 % reimbursement for all medical care) between January 1, 1999 and December 31, 1999.

Results: Colorectal cancer was more frequently found in the Allier and Cantal departments, especially in older age groups. At the time of diagnosis, 33 % of the patients were classified in Dukes stage B (tumour extending beyond the wall of the gut) and 50 % were classified in Dukes stage C (metastasis). 62 % of the tumours were distally located (between the sigmoid colon and the anal canal). Rectal bleeding was the most specific clinical sign and, when present, was more frequently associated with a Dukes stage A.

Conclusions: This study confirmed the frequency and severity of colorectal cancer in the Auvergne region. A delayed diagnosis in 83 % of the cases (tumour extending beyond the gut wall) is partly related to non-specific and late signs. Early diagnosis requires appropriate screening procedures.

Rev Med Ass Maladie 2002;33,2:129-135

Documents à télécharger

Le cancer colorectal

Rubriques annexes