ameli.fr - Pratiques et Organisation des Soins 2010 n°1

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination
L'Assurance maladie (logo): retour accueil portail

ameli.fr
l'assurance maladie en ligne

Statistiques et publications

Pratiques et Organisation des Soins 2010 n°1

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Dossier mis à jour le 25 mars 2010
Dans ce numéro : Analyse économique des soins des personnes traitées pour diabète ; prise en charge du cancer du sein en Aquitaine ; endocardite et incitation au suivi bucco-dentaire ; CMU, une légitimité contestée ; mise en place et impact d'un programme d'assurance qualité pour l'hypertension artérielle en première ligne, le courtage des connaissances en thérapeutique, le médecin généraliste et la mort de ses patients, les territoires de santé, pose de stents coronariens en France et estimation du risque de réintervention, prise en charge des personnes à haut risque de cancer
Passer le sommaire

Au sommaire du dossier

Assurance qualité pour l'HTA

L'objectif était d'évaluer l’impact d’un programme d’amélioration de la qualité des soins au niveau de trois centres de santé de base de la région de Monastir.

Mise en place et impact d'un programme d'assurance qualité pour l'hypertension artérielle en première ligne

Auteurs : Letaief M, El Mhamdi S, Nouira R, Mhirsi A, Sriha A, Belghith Z, Jebara H, Soltani MS

Résumé

Objectif : Évaluation de l'impact d'un programme d'amélioration de la qualité des soins au niveau de trois centres de santé de base de la région de Monastir.

Méthodes : La première phase était un audit de la qualité de la prise en charge sur le processus et les résultats, en utilisant un référentiel. Cette étape était réalisée sur un échantillon de 390 patients suivis pendant au moins une année pour hypertension artérielle essentielle. La deuxième phase établissait des priorités d'amélioration de la prise en charge et l'analyse approfondie des causes des problèmes. La troisième phase constituait un cadre d'assurance qualité résumant les différentes activités et les indicateurs de suivi. La quatrième phase évaluait le programme six mois après, en utilisant la méthode de l'échantillonnage en lot.

Résultats
: Selon le centre, le calcul de l'indice de masse corporelle (IMC) variait entre 3,8 % et 33,8 %, la pratique du fond d'oeil de 13 % à 37 % et la connaissance de la valeur normale de la tension artérielle chez l'adulte variait de 30 % et 59,2 %. L'étude postinterventionnelle a montré que la notification de l'IMC a atteint la norme de 80 % pour les trois centres. La réalisation du fond d'oeil a dépassé la norme préconisée (60 %). La connaissance de la valeur normale de la pression artérielle ainsi que la proportion de patients équilibrés se sont améliorés significativement (p < 0,01).

Conclusion : La mise en place d'une démarche qualité permet aux équipes locales d'agir pour réduire les écarts par rapport aux recommandations.

Prat Organ Soins 2010;41(1):45-53

 

Implementing and assessing the impact of an hypertension quality assurance program at the primary care level

Summary


Aim: Assessing the impact of a healthcare quality program of essential hypertension in three primary healthcare centers (PHC) in the region of Monastir, Tunisia.

Methods: The first phase was represented by an audit of the quality of care covering both the process and results using a referential. This step was performed on a sample of 390 patients followed for at least one year for essential hypertension. The second phase was devoted to setting priorities for healthcare improving and analysis of the causes of problems using the root cause analysis. The third phase was intended at establishing
a quality assurance framework, which summarizes the planned activities as well as the selected monitoring indicators. The fourth phase was the impact evaluation of the program six months after, and uses the Lot Quality Assurance Sampling method.


Results: The body mass index (BMI) notification ranged between 3.8% and 33.8% in the three study centers. The ophthalmic fundus was differently performed by center (from 13 % at the PHC1 to 37% at PHC3). Furthermore, the patients' knowledge of the normal blood pressure values ranged from 30% to 59.2%. The post-intervention assessment phase shows that the BMI notification had reached the standard of 80% in the three centers. Similarly the practice of the ophthalmic fundus had exceeded the defined standard (60%) in each center. The knowledge of the normal blood pressure values as well as the proportion of controlled patients were significantly improved (p<0.01).

Conclusion: The establishment of a quality improvement initiative enables local teams to implement correctives measures.

Prat Organ Soins 2010;41(1):45-53

Documents à télécharger

Assurance qualite pour l HTA

...

Rubriques annexes