ameli.fr - Pratiques et Organisation des Soins 2009 n°3

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination
L'Assurance maladie (logo): retour accueil portail

ameli.fr
l'assurance maladie en ligne

Statistiques et publications

Pratiques et Organisation des Soins 2009 n°3

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Dossier mis à jour le 22 octobre 2009
Dans ce numéro spécial sur la 1ere Journée scientifique de l'Assurance maladie : une méthode d'expertise pour optimiser des ordonnances de polyprescription ; développement et évaluation d'un système informatique de tableaux de bord pour le suivi des pathologies chroniques en médecine générale ; la prise en charge du cancer : quel partage des rôles entre médecine générale et médecine spécialisée? ; mise en perspective de l'offre de soins des secteurs de psychiatrie générale et du recours à la médecine générale ; la surdité permanente de l'enfant ; l'échantillon généraliste de bénéficiaires
Passer le sommaire

Au sommaire du dossier

Première ligne et psychiatrie

Une mise en perspective de l'offre de soins des secteurs de psychiatrie générale et du recours à la médecine générale

Auteurs : Coldefy M, Le Fur Ph, Lucas-Gabrielli V, Mousquès J

Résumé


Cinquante ans après la circulaire de 1960, force est de constater que si le secteur psychiatrique constitue un cadre organisationnel ou fonctionnel commun, la réalité des pratiques organisationnelles, la disparité de l'engagement vers une psychiatrie communautaire comme des moyens humains, matériels et financiers mis à disposition des secteurs, font que ces derniers se caractérisent par une importante disparité.

Cette étude vise à rendre compte de ces disparités entre secteurs de psychiatrie adulte et d'en analyser l'impact sur le recours aux soins des assurés auprès des généralistes et des psychiatres libéraux. Nous avons réalisé une typologie des secteurs de psychiatrie adulte, s'appuyant sur les données des rapports d'activité des secteurs, mais aussi sur des données environnementales sur l'offre sanitaire et sociale et la population couverte, qui permet de classer les secteurs selon leur dotation et leur plus ou moins grand engagement dans les objectifs de la sectorisation.

Nous avons ensuite analysé les liens entre ces disparités et l'intensité du recours aux soins auprès de psychiatres libéraux et des médecins généralistes sur une base expérimentale en région Île-de-France. Nous mettons en évidence un phénomène de substitution, dans les secteurs de psychiatrie qui peuvent être considérés comme sous ou moins bien dotés que la médiane, entre la psychiatrie publique et la prise en charge par des médecins généralistes. Nous avons également mis en évidence que cette substitution s'accompagnait d'un recours plus fréquent aux antipsychotiques, ce qui peut marquer la prise en charge de pathologies lourdes habituellement suivies dans les secteurs.

Prat Organ Soins 2009;40(3):197-206

Review of current health care in the general psychiatry sectors and of access to general medicine

Summary


Fifty years after the 1960 circular, it must be observed that, although the psychiatric sector presents a common organisational or functional framework, the reality of organisational practices and disparity of both the commitment to community psychiatry and of the human, material and financial resources available in the sectors mean that there are considerable gaps in the latter.

This study seeks to report these disparities between adult psychiatry sectors and to analyse their impact on patient access to health care from GPs and private psychiatrists. We first drew up a typology of adult psychiatry sectors, based on data from the sector activity reports as well as on environmental data concerning the health care and social services available and the population covered. This can be used to rank the sectors according to their score and level of commitment to the objectives of sector division.

We then analysed the links between these disparities and the level of access to health care from private psychiatrists and GPs on an experimental basis in the Parisian region. We revealed a phenomenon of substitution, in those psychiatry sectors that could be considered to be under or not as well equipped as the median, between public psychiatry and treatment by GPs. We also found more frequent use of antipsychotics associated with this substitution, which could indicate the treatment of serious diseases that are usually followed up in the sectors.

Prat Organ Soins 2009;40(3):197-206

Documents à télécharger

POS093 Premiere ligne et psychiatrie

...

Rubriques annexes