ameli.fr - Pratiques et Organisation des Soins 2008 n°3

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination
L'Assurance maladie (logo): retour accueil portail

ameli.fr
l'assurance maladie en ligne

Statistiques et publications

Pratiques et Organisation des Soins 2008 n°3

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Dossier mis à jour le 8 septembre 2008
Dans ce numéro : introduction à la gouvernance clinique, gouvernance clinique et organisation des soins, cadre conceptuel de la gouvernance clinique, enjeux de la gouvernance clinique, les dessous de la gouvernance clinique, responsabilité et performance en cancérologie, leadership et changements de pratiques, gouvernance clinique et lutte contre le cancer, participation du public et maladies héréditaires, participation des usagers et pratiques cliniques, perspectives de la gouvernance clinique.
Passer le sommaire

Au sommaire du dossier

Gouvernance clinique et organisation des soins

L'objectif était d'expliquer la gouvernance clinique et de déterminer si elle s'intègre de manière éfficiente dans le processus de soins.

Gouvernance clinique et organisation des processus de soins : un chaînon manquant ?

Auteur : Moisdon JC

Résumé

La gouvernance clinique ne signifie pas seulement que les professionnels se mettent d'accord sur des protocoles de soins et les adoptent, mais également que ces protocoles se traduisent dans les activités concrètes, notamment pour les établissements de santé. Or, ces derniers sont caractérisés au niveau organisationnel par un important déficit de coordination, dû à des paramètres sociaux et historiques, mais également à des difficultés structurelles de formalisation des activités et de leurs liaisons. Dans ces conditions, le système est potentiellement générateur de multiples problèmes de qualité. Il ne trouve une relative efficacité que par la mobilisation intensive des acteurs opérationnels (médecins et paramédicaux), au prix de pratiques informelles d'ajustement mutuel très souvent coûteuses économiquement et négatives quant aux conditions de travail.
Un certain nombre d'expériences montrent, cela dit, les apports de tentatives de structuration plus forte des processus et de maîtrise des flux. Mais ces diverses expériences restent disséminées sur l'ensemble du système hospitalier, restent relativement confidentielles, et sont davantage soutenues par des acteurs extérieurs aux établissements que portées par les acteurs internes. Se pose ainsi la question de l'existence et de la nature d'une fonction Organisation à l'hôpital.

Prat Organ Soins 2008;39(3):175-81


Clinical governance and organization of the processes of care: a missing link

Summary

The clinical governance means not only that the professionals agree on protocols of care and adopt them, but
also that these protocols are translated in the concrete activities, notably for hospitals. Now these last ones are
characterized at the organizational level by an important deficit of coordination, due to social and historic parameters, but also to structural difficulties of formalization of the activities and their connections. In these conditions, the system is potentially generative of multiple quality problems. It finds a relative efficiency only by
the extensive mobilization of the operational actors (doctors and paramedical), with a high cost of informal mutual practices of adjustment and denials of the working conditions.
Certain number of experiments shows the contributions of stronger structuralization of the processes and the
control of streams. But these diverse experiments remain spread on the whole hospital system, remain relatively confidential, and are more supported by actors outside the establishments than carried by the internal actors. The question of the existence and the nature of an Organization function in the hospital is raised
.

Prat Organ Soins 2008;39(3):175-81

Documents à télécharger

GC et organisation des soins

...

Rubriques annexes