ameli.fr - Pratiques et Organisation des Soins 2007 n°1

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination
L'Assurance maladie (logo): retour accueil portail

ameli.fr
l'assurance maladie en ligne

Statistiques et publications

Pratiques et Organisation des Soins 2007 n°1

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Dossier mis à jour le 10 décembre 2007
Passer le sommaire

Au sommaire du dossier

Dossier médical partagé ou personnel : situation internationale

L'objectif était d’analyser les approches communes sur l’élaboration de l'architecture du dossier médical partagé ou personnel.

Dossier médical partagé ou personnel : situation internationale


Auteurs : Bourquard K

 

Résumé

Le concept du DMP peut recouvrir différentes interprétations, du dossier médical partagé au dossier médical personnel selon la manière dont il est mis en oeuvre d'un pays à l'autre. Il ne s'agit pas ici d'en définir précisément le concept mais d'analyser les approches communes sur l'élaboration de son architecture.
Ce point de vue est guidé par les questions que nous nous posons en France et leur apporte ainsi un éclairage externe. Nul n'est capable aujourd'hui de déterminer dans quelle mesure les professionnels de santé et patients s'approprieront ce nouvel outil, ni la manière dont il va évoluer.
Nous limitons notre analyse à certains aspects de la mise en oeuvre du DMP tels que l'organisation du territoire, la stratégie adoptée, la conduite du changement, le cadre technique. Par contre les aspects budgétaires et la gestion de ces projets ne sont pas abordés dans cet article.
Les principaux pays qui ont fait l'objet de cette analyse sont les pays européens y compris les pays récemment entrés dans la communauté, les pays nord américains, l'Australie et le Japon.
Conclusion : les pays à haut revenu sont tous engagés dans une démarche de déploiement d'un DMP, chacun en fonction de son histoire et de sa maturité vis-à-vis des technologies de l'information et de la communication dans la santé. Cependant tous les pays s'orientent vers l'utilisation de standards internationaux ce qui entraîne une certaine convergence technique. Celle-ci est souhaitée et souhaitable notamment dans le cadre des fédérations de nations.

Prat Organ Soins 2007;38(1):55-67

Shared or personal medical record: international situation

 

Summary

The concept of the medical record is subject to varying interpretations, from shared medical record to personal
medical record (SMR or PMR), depending on the way in which it is implemented fromone country to the next.This article does not aim to give a precise definition of the concept but rather to analyse the common approaches on how it is drawn up.
This viewpoint is guided by questions that we are asking ourselves in France and thus sheds external light on them. Today, no one is capable of determining how this new tool will be adapted to healthcare professionals and patients themselves, or the way in which it will evolve.
We are limiting ourselves to the analyse of certain aspects of the application of the PMR such as regional organisation, the strategy adopted, how changes are made and the technical framework.The budgetary aspects and management of these projects are not broached in this article, however.
The main countries covered by this analysis are European, including those that have recently joined the Community, North American countries, Australia and Japan.

Conclusion: high-income countries are all involved in using a PMR, each depending on its history and maturity
as regards information and communication technologies in the healthcare field.All countries are nonetheless geared towards using international standards, which results in a certain technical convergence.This is desired and desirable especially within the context of federations of nations.

Prat Organ Soins 2007;38(1):55-67

Documents à télécharger

Dossier medical situation internationale

Rubriques annexes