ameli.fr - Le dépistage du cancer colorectal

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination

Le dépistage du cancer colorectal

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Dossier mis à jour le 4 décembre 2012
D’où vient le cancer colorectal ? Comment se faire dépister ? Qui est concerné ?
Passer le sommaire

Au sommaire du dossier

Les réponses à vos questions

Diagnostiqué tôt, le cancer colorectal peut être guéri dans plus de 9 cas sur 10. C'est pourquoi les pouvoirs publics, les professionnels de santé et l’Assurance Maladie se mobilisent pour proposer un test de dépistage aux hommes et femmes âgés de 50 à 74 ans.

En Côte-d'Or, c'est l'Association de dépistage des cancers (ADECA) qui coordonne le dispositif. Rencontre avec le Docteur Vincent Dancourt, médecin coordonnateur de l'ADECA.

Comment se forme un cancer colorectal ?
Le cancer colorectal, appelé aussi cancer de l'intestin, se développe lentement, le plus souvent à partir de petites lésions nommées « polypes ». Ils apparaissent sur la paroi de l'intestin. Certains vont grossir, se mettre à saigner et peuvent évoluer vers un cancer.

Qui peut être atteint de cancer colorectal ?
Tout le monde ! Le cancer du colon est le plus fréquent des cancers chez l'homme après celui de la prostate et celui du poumon, et chez la femme après le cancer du sein. Ce cancer est rare avant 50 ans, au-delà de cet âge son incidence augmente rapidement. Le risque de cancer colorectal est une fois et demi plus élevé chez l'homme que chez la femme.

Un dépistage de ce cancer est-il possible et utile ?
Oui, d'autant que dépister permet de traiter plus tôt et favorise les chances de guérison. Diagnostiqué tôt, le cancer colorectal peut être guéri dans plus de 9 cas sur 10. C'est pourquoi en France, le dépistage systématique du cancer du colon est proposé. Les professionnels de santé, les structures de gestion du dépistage (ADECA en Côte-d'Or) et l'Assurance Maladie se sont engagés activement dans cette campagne de dépistage.

     

    Qui est concerné par le dépistage ?
    Les hommes et les femmes âgés de 50 à 74 ans sont invités par courrier à réaliser un test de dépistage du cancer du colon. Puis, ils seront invités à refaire le test tous les 2 ans. Les courriers sont envoyés par l'ADECA directement à votre domicile.

    Concrètement, comment faire le dépistage ?
    Si vous avez entre 50 et 74 ans, vous êtes invité tous les 2 ans par l'ADECA à retirer un test de dépistage chez votre médecin traitant. Compte tenu de votre histoire personnelle, votre médecin traitant détermine si ce test est approprié. Si c'est le cas, il vous le remet et vous explique comment l'utiliser. Il vous informe de la conduite à tenir en cas de test positif.

    Est-ce que le test est compliqué à réaliser ?
    Non, c'est un test simple et efficace que vous faites tranquillement à votre domicile. Le test à faire chez soi est très simple. Il suffit de déposer un peu de selles sur les plaquettes en carton prévues à cet effet. Vous l'envoyez alors au Centre de lecture de Dijon dans l'enveloppe pré-affranchie qui vous est fournie avec le test. Les résultats sont envoyés chez vous et chez votre médecin traitant dans un délai très court (généralement 2 jours).

    Que faire si le test est positif ?
    Le test s'avère positif dans 2 à 3% des cas seulement : cela ne signifie pas que vous avez un cancer, cela signifie que du sang a été détecté dans vos selles. Pour en identifier l'origine, votre médecin vous prescrira une coloscopie, réalisée par un gastroentérologue. Il vous expliquera la manière dont se déroule cet examen, ses avantages et ses rares complications. En moyenne, cet examen mettra en évidence une lésion dans 40 à 50 % des cas.

    Cela veut dire que dans 97 à 98% des cas, le test est négatif ?
    Oui, cela signifie qu'aucun saignement n'a été détecté. Mais, il peut arriver que certains polypes ou cancers ne soient pas identifiés par le test s'ils ne saignent pas au moment des prélèvements. Il est donc très important de refaire le test tous les deux ans, et de surveiller les signes d'alerte dans l'intervalle (troubles digestifs, modification soudaine du transit intestinal, présence de sang dans les selles...). Dans ce cas, consultez votre médecin traitant.

    Combien coûte le test de dépistage ?
    Vous n'avez rien à payer, ce test est pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie : la fourniture du test et la lecture de ses résultats sont entièrement gratuits et vous utilisez une enveloppe déjà affranchie pour renvoyer vos plaquettes.

    J'ai reçu le courrier d'invitation il y a quelques mois, mais je n'ai pas fait le test, est-ce trop tard ?
    Non, il n'est jamais trop tard. Rendez-vous chez votre médecin traitant, il vous prescrira le test.

     

    Pour plus d'informations :
    Parlez-en à votre médecin traitant
    ou contactez l'ADECA 21-58 au 03 80 76 45 80

     

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Votre caisse

    Accédez aux informations d'une autre caisse d’Assurance Maladie

    Rubriques annexes