ameli.fr - Côte-d’Or : et si on changeait de regard sur le médicament générique ?

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination

Vous êtes ici :

Accueil.Votre caisse - Cote d'Or.Actualité.Devenir générique, ça se mérite

Côte-d’Or : et si on changeait de regard sur le médicament générique ?

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Article mis à jour le 7 février 2017
Malgré une évolution positive en 2015, le taux d’utilisation des médicaments génériques stagne en Côte-d’Or, plaçant notre département à la 84ème place nationale ! La faute à certaines idées reçues et croyances qui persistent chez certains patients…

Présents depuis 20 ans en France, les médicaments génériques ont trouvé leur place dans les pratiques de santé et dans notre vie quotidienne. Selon une étude menée par l’Assurance Maladie en Côte-d’Or, 96% des côte-d’oriens en ont déjà utilisé* !

Efficaces, sûrs et économiques, les médicaments génériques représentent un levier de progrès majeur pour notre système de santé. En moyenne 30 % moins chers que les médicaments d'origine, ils ont permis d'économiser 7 milliards d'euros en 5 ans en France.

Promouvoir l'usage des médicaments génériques, c'est permettre la prise en charge des traitements innovants et contribuer à garantir un accès aux soins équitable pour tous. 74 % des Français** se déclarent d'ailleurs prêts à « avoir davantage de médicaments génériques sur l'ordonnance que leur remet leur médecin ».

Les côte-d’oriens davantage en confiance, et pourtant notre département reste en retard…


68% des côte-d’oriens* sont d’accord pour dire que le médicament générique est aussi efficace qu’un médicament de marque (+ 4 points par rapport à 2012), et 65% s’accordent pour dire qu’il est aussi sûr (+ 6 points).

Deux tiers des côte-d’oriens déclarent avoir évolué positivement dans leur perception des médicaments génériques ces dernières années, et déclarent avoir davantage confiance envers ces médicaments. Pourtant, le département reste dans le peloton de queue en termes d’utilisation… Pourquoi ?
  • Certains atouts du médicament générique demeurent méconnus : la capacité à soigner des maladies graves comme le cancer, le potentiel d’économies qu’il représente... Et des doutes persistent sur certains sujets. En effet, 41% des patients se posent encore des questions (- 7 points par rapport à 2012) sur la composition des médicaments, leur fabrication, les contrôles, ou par rapport à leur expérience personnelle.
  • L’enjeu majeur est donc de consolider la confiance dans le médicament générique pour ancrer son usage et conforter les bons réflexes, de sorte que la France rattrape son retard sur des pays en pointe comme l'Allemagne ou le Royaume-Uni.

    Pour cela, le médecin reste le pivot de l’usage du médicament générique puisque 80% des patients lui font confiance, suivi par le pharmacien à 67%. Ces résultats démontrent bien la nécessaire synergie entre le médecin, le pharmacien et le patient autour du médicament générique, appuyée par une nécessaire campagne d’information.

Le réponses à vos questions sur le médicament générique !


Pour faciliter l'accès à l'information et les échanges sur les médicaments génériques, une campagne nationale pédagogique a été lancée le 27 septembre 2016 par le ministère des Affaires sociales et de la Santé, en partenariat avec l'Assurance Maladie et l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

Retrouvez toutes les informations sur le site medicaments.gouv.fr.



* Enquête en ligne menée en octobre 2015 auprès de 4 703 assurés du régime général de l’assurance-maladie en Côte-d’Or.

** Source : « Panorama des connaissances, perceptions et pratiques des Français et des professionnels de santé (médecins généralistes et pharmaciens d'officine) à propos des médicaments génériques » - Institut BVA pour la Cnamts - Baromètre réalisé par téléphone en février 2016.


Lire aussi

Les médicaments génériques

La campagne nationale d’information co-signée par le ministère des Affaires sociales et de la Santé, l’Assurance Maladie et l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM), a pour objectif de changer le regard sur le médicament générique.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Votre caisse

Accédez aux informations d'une autre caisse d’Assurance Maladie

En pratique

Sites utiles

medicaments.gouv.fr
Site officiel sur les médicaments et leur bon usage, ce portail permet d'accéder à la base de données publique des médicaments et fournit des informations de référence sur l'ensemble des spécialités pharmaceutiques commercialisées en France.

Rubriques annexes