ameli.fr - Tiers-payant contre générique

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination

Vous êtes ici :

Accueil.Votre caisse - Aude.Vos remboursements.Tiers-payant contre générique

Tiers-payant contre générique

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Article mis à jour le 25 mars 2015
Si je refuse le générique, je ne peux plus bénéficier du tiers-payant...

Si je choisis le médicament princeps plutôt que le générique indiqué sur mon ordonnance, je ne peux plus prétendre au tiers-payant en pharmacie. La mention «refus de générique» sera apposée sur ma feuille de soins papier et je paierai au pharmacien la totalité de mon ordonnance.
Et ce, quelle que soit ma situation au regard de l'Assurance Maladie (CMU-C, ALD à 100% etc.).

Pour assurer la pérennité du système de protection sociale, l'Assurance Maladie s'est en effet engagée, sous l'autorité du Ministère de la Santé, à réduire le montant des dépenses de santé. Et le générique y contribue puissamment.

Le médicament générique est un médicament comme les autres.

À qualité de traitement équivalente, l'Assurance Maladie préconise le recours au médicament le plus efficient (c'est-à-dire, le plus efficace au moindre coût) sans perte de chance pour le malade. La préférence accordée au générique tient aussi à sa durée d'exploitation sous sa forme brevetée - au moins dix ans de commercialisation avant de tomber dans le domaine public et d'être génériqué. Cette longue période d'exploitation en fait des médicaments très sûrs, car bien évalués : en 10 ans, on a eu le temps de détecter d'éventuels effets indésirables.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Votre caisse

Accédez aux informations d'une autre caisse d’Assurance Maladie

Rubriques annexes