ameli.fr - CMU de base : une assurance maladie pour tous

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination

Vous êtes ici :

Accueil.Soins et remboursements.CMU et complémentaires santé.CMU de base : une assurance maladie pour tous

CMU de base : une assurance maladie pour tous

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Dossier mis à jour le 9 juillet 2014
La couverture maladie universelle (CMU) de base facilite l’accès aux soins et leur remboursement à toute personne résidant en France de façon stable et régulière, et qui n’est pas déjà couverte par un régime obligatoire d’assurance maladie. À noter que la CMU de base n'est pas applicable à Mayotte.
Passer le sommaire

Au sommaire du dossier

Les conditions pour en bénéficier

De nationalité française ou étrangère, avec ou sans domicile fixe, vous pouvez demander à bénéficier de la couverture maladie universelle (CMU) de base si vous résidez en France (métropole, départements d'outre-mer, Saint-Barthélemy, Saint-Martin) depuis plus de trois mois de manière régulière, et si vous n'êtes pas déjà couvert par un régime obligatoire d'assurance maladie-maternité.

Condition de résidence stable

Pour bénéficier de la CMU de base, vous devez donc résider en France de façon stable, c'est-à-dire de manière ininterrompue depuis plus de trois mois.
Vous pouvez justifier de votre résidence stable de plus de trois mois par les moyens suivants : trois quittances mensuelles successives de loyer, deux factures successives d'électricité, de gaz ou de téléphonie fixe, un bail de location datant de plus de trois mois, etc.

À noter : les personnes sans domicile fixe ou vivant dans un habitat mobile ou très précaire doivent, au préalable, élire domicile auprès d'un centre communal d'action sociale (CCAS) ou d'une association agréée, afin d'obtenir une attestation de domiciliation administrative et ainsi faire valoir leurs droits sociaux. Cette procédure est gratuite.

Dispense relative à la stabilité de la résidence

Vous n'avez pas à justifier de votre résidence stable en France depuis plus de trois mois si vous êtes dans l'une des situations suivantes :

  • personne inscrite dans un établissement d'enseignement ou effectuant un stage en France dans le cadre d'accords de coopération culturelle, technique et scientifique ;
  • bénéficiaire de prestations familiales ;
  • bénéficiaire d'une allocation aux personnes âgées (allocation de solidarité aux personnes âgées, etc.) ;
  • bénéficiaire d'une allocation de logement ou de l'aide personnalisée au logement (APL) ;
  • bénéficiaire de prestations d'aide sociale (revenu de solidarité active, etc.) ;
  • demandeur d'asile, y compris de l'asile territorial, demandeur du statut de réfugié, personne admise au titre de l'asile ou reconnue réfugiée ;
  • personne ayant accompli un volontariat international à l'étranger si, à son retour en France, elle n'a droit à aucun titre aux prestations d'un régime obligatoire d'assurance maladie-maternité.

Remarque : lors du renouvellement des droits à la CMU de base, la condition de stabilité de la résidence est appréciée différemment (voir « Votre affiliation et son renouvellement »).

Conditions de régularité et droit au séjour

Si vous êtes de nationalité étrangère hors Union européenne - Espace économique européen (UE-EEE) et Suisse : vous devrez justifier que vous êtes en situation régulière au moyen de votre carte de séjour ou de tout document attestant du dépôt d'une demande de dossier auprès de la préfecture de votre lieu de résidence : récépissé en cours de validité, convocation, rendez-vous en préfecture, etc.

Si vous êtes de nationalité étrangère hors UE-EEE-Suisse et en situation irrégulière : vous ne pouvez pas bénéficier de la CMU de base. Vous pouvez, en revanche, demander à bénéficier de l'aide médicale de l'État (AME).

Si vous êtes ressortissant de l'UE-EEE-Suisse et que vous êtes « inactif » : vous êtes dispensé de la production d'un titre ou document de séjour mais vous devez justifier de ressources suffisantes et d'une assurance maladie « complète ». Dans certaines situations (perte imprévisible de revenus, perte de la couverture maladie liée à la perte d'emploi du conjoint, etc), votre demande d'affiliation à la CMU de base pourra être étudiée par votre caisse d'Assurance Maladie.

Liste des États de l'UE-EEE :
Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, France, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède.

Pour plus de renseignements, contactez l'Assurance Maladie par téléphone. Appelez le :

  • 36 46 depuis la France métropolitaine (prix d'un appel local sauf surcoût imposé par certains opérateurs de téléphonie fixe ou mobile).
  • +33 811 70 36 46 depuis l'étranger (tarif variable selon l'opérateur téléphonique).


Cas particuliers

Certaines personnes ne peuvent pas bénéficier de la CMU de base, notamment parce qu'elles relèvent déjà d'un autre régime obligatoire d'assurance maladie. C'est le cas par exemple si vous êtes :

  • rattaché à un régime obligatoire d'assurance maladie spécifique (étudiants, ministres des cultes, artistes auteurs, détenus...) ;
  • membre du personnel diplomatique et consulaire, ou fonctionnaire d'un État étranger et personne assimilée, en poste en France ainsi que les membres de votre famille qui vous accompagnent ;
  • venu en France pour suivre un traitement médical ou une cure ;
  • agent retraité d'une organisation internationale non titulaire d'une pension de source française , ainsi que les membres de votre famille ;
  • ressortissant de nationalité étrangère titulaire d'une carte de séjour « retraité » ;
  • Français titulaire d'une pension de source française et résidant à l'étranger en dehors de l'UE-EEE-Suisse ;
  • Français et ressortissant de l'UE-EEE-Suisse titulaire d'une pension de retraite de source française et résidant à l'étranger dans l'UE-EEE-Suisse ;
  • Français et ressortissant de l'UE-EEE-Suisse pluri-pensionné, bénéficiant d'une pension de source française et d'une pension d'un pays de l'UE-EEE-Suisse qui n'est pas votre pays de résidence ;
  • Français expatrié adhérent à la Caisse des Français de l'étranger (CFE) ;
  • ressortissant de l'UE-EEE-Suisse venu en France à la recherche d'un emploi.
  • travailleur détaché temporairement en France pour y exercer une activité professionnelle et exempté d'affiliation au régime français de sécurité sociale en application d'une convention internationale ou d'un règlement communautaire, ainsi que les membres de votre famille.

Documents à télécharger

CMU - demande de protection de base

Lire aussi

L’aide médicale de l’État

L'aide médicale de l'État (AME) est destinée à permettre l'accès aux soins des personnes en situation irrégulière au regard de la réglementation française sur le séjour en France. Elle est attribuée sous conditions de résidence et de ressources. À noter que l'AME n'est pas applicable à Mayotte.

Cet article vous a-t-il été utile ?

En pratique

Questions / Réponses

1 - Je suis mineur confié aux services de l’aide sociale à l’enfance (ASE), puis-je bénéficier de la CMU de base ?

2 - Je suis demandeur d’asile, ai-je droit à la CMU de base ?

Rubriques annexes