ameli.fr - La iatrogénie médicamenteuse

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination

Vous êtes ici :

Accueil.Prévention Santé.La iatrogénie médicamenteuse

La iatrogénie médicamenteuse

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Article mis à jour le 28 juin 2010
Les médicaments sont efficaces contre certaines maladies mais leur usage n'est pas anodin. Ils peuvent avoir des effets indésirables graves. L'Assurance Maladie et les médecins traitants partent en campagne contre ce nouveau risque : la iatrogénie médicamenteuse.

Qu'est-ce que la iatrogénie médicamenteuse ?

La iatrogénie médicamenteuse désigne les effets indésirables provoqués par les médicaments. Elle regroupe des symptômes très divers depuis la simple fatigue jusqu'à l'hémorragie digestive ou la fracture de la hanche. La prise de médicaments s'est aujourd'hui banalisée et ces risques sont trop souvent sous estimés.

Pourtant, les risques iatrogéniques sont évitables dans la majorité des cas. Il s'agit par exemple :

  • D'une erreur dans la prise de votre médicament : mauvais horaire, double dose, etc.
  • D'une interaction entre les différents médicaments que vous prenez.

Certains effets indésirables ne sont, en revanche, pas évitables, comme :

  • Les effets indésirables liés au médicament lui-même (ils sont indiqués dans la notice d'utilisation du médicament).
  • Les allergies, si elles sont inconnues auparavant.

Une prévention active pour les personnes de plus de 65 ans

Toutes les personnes sont potentiellement concernées par la iatrogénie médicamenteuse mais avec l'âge, l'exposition à ce risque est plus grande, notamment chez les personnes consommant plusieurs médicaments.

À partir de 65 ans, si la consommation importante de médicaments est souvent justifiée, l'élimination de ces médicaments est plus lente, l'organisme est plus sensible, et les effets indésirables sont deux fois plus fréquents et plus graves : 10 % à 20 % entraînent une hospitalisation.

L'Assurance Maladie et les médecins traitants ont donc décidé de mettre en place une prévention active des risques liés aux médicaments pour les personnes de plus de 65 ans.

Sources :

  • Haute Autorité de santé « Recommandations Modalités d'arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés chez le patient âgé » - recommandation pour la pratique clinique (octobre 2007).
  • Haute Autorité de santé « Améliorer la prescription des psychotropes chez le sujet âgé » (octobre 2007).

Cet article vous a-t-il été utile ?

En pratique

Questions / Réponses

1 - Que veut-dire iatrogène ?

2 - Pourquoi l’exposition au risque iatrogénique augmente avec l’âge ?

Sites utiles

ameli-santé
Le site de l'Assurance Maladie entièrement dédié à la prévention et à la santé.

Rubriques annexes