ameli.fr - Vous êtes étudiant

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination

Vous êtes étudiant

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Dossier mis à jour le 20 août 2013
Vous poursuivez des études dans l’enseignement supérieur ? Vous relevez de la sécurité sociale étudiante. Le point sur les démarches à suivre et les modalités de votre protection sociale.
Passer le sommaire

Au sommaire du dossier

Vous terminez ou arrêtez vos études

Du 1er octobre de l'année de fin d'études jusqu'au 30 septembre de l'année suivante, vous êtes en situation de maintien de droit de votre qualité d'étudiant.

À la fin de l'année universitaire, contactez la caisse d'Assurance Maladie de votre lieu de résidence.
En principe, c'est elle qui assurera la gestion de votre dossier et le remboursement de vos soins dès le 1er octobre de l'année en cours.
Toutefois, en présence d'une incertitude quant à votre situation, tant sur le plan des études que professionnelle, votre mutuelle étudiante peut, à titre dérogatoire, continuer à assurer le remboursement de vos soins pour la période allant du 1er octobre au 31 décembre de l'année en cours. Dans ce cas, vous pouvez contacter la caisse d'Assurance Maladie de votre lieu de résidence en décembre, afin d'effectuer les démarches nécessaires en vue de votre prise en charge.

Si vous travaillez immédiatement à l'issue de vos études, signalez votre changement de situation à la caisse d'Assurance Maladie de votre lieu de résidence.

Vos démarches

1. Remplissez le formulaire n° S1104 « Déclaration de changement de situation entraînant un changement d'affiliation » (disponible ci-dessous en téléchargement).
Indiquez votre situation actuelle (salarié, à la recherche d'un emploi, etc.) et votre situation antérieure (étudiant).

2. Joignez les pièces justificatives suivantes :

  • une photocopie de votre pièce d'identité (carte nationale d'identité ou titre de séjour en cours de validité) ;
  • un relevé d'identité bancaire pour vos remboursements ;
  • si vous êtes salarié : une photocopie de votre bulletin de salaire (sur lequel figure votre date d'embauche) ou de votre contrat de travail ;
  • si vous êtes à la recherche d'un emploi : l'avis de décision délivré par l'assurance chômage.

3. Adressez le formulaire complété, accompagné des pièces justificatives, à la caisse d'Assurance Maladie de votre lieu de résidence.

En pratique : pour trouver les coordonnées de la caisse d'Assurance Maladie de votre lieu de résidence, consultez la rubrique « Votre caisse ».
Vous pouvez aussi contacter un conseiller de l'Assurance Maladie par téléphone en composant le 36 46 (prix d'un appel local depuis un poste fixe), à votre écoute du lundi au vendredi pour répondre à vos questions et vous guider dans vos démarches.

Conservez votre carte Vitale. Vous pourrez la mettre à jour dès que votre caisse d'Assurance Maladie vous le demandera.

Vos remboursements

Si vous êtes à la recherche d'un emploi : vous bénéficiez du maintien de vos droits au remboursement de vos soins pendant un an à compter de la fin de votre dernière année universitaire.
À l'issue de cette période de maintien de droits d'un an, et en l'absence d'une protection sociale à quelque titre que ce soit (activité salariée, ayant droit), vous pourrez bénéficier de la couverture maladie universelle (CMU) de base. Pour plus de détails, reportez-vous aux informations sur la CMU de base (voir « Lire aussi » ci-dessous).

Si vous êtes salarié : durant les trois premiers mois suivant votre embauche, vous bénéficiez du remboursement de vos soins sans avoir à justifier des conditions habituelles d'ouverture de droits.
Après ces trois mois, plusieurs situations peuvent se présenter :

  1. Votre activité salariée se poursuit et vous remplissez les conditions d'ouverture de droits du salarié.
    Après avoir informé votre caisse d'Assurance Maladie de la poursuite de votre activité salariée, vous n'avez pas de démarche particulière à effectuer.
    Pour en savoir plus sur les conditions d'ouverture de droits, reportez-vous aux informations « Vous êtes salarié » (voir « Lire aussi » ci-dessous).
  2. Votre activité salariée se poursuit mais vous ne remplissez pas les conditions d'ouverture de droits du salarié et vous avez moins de 25 ans.
    Vous bénéficiez du droit au remboursement de vos soins pendant trois mois supplémentaires si vous avez travaillé au moins 60 heures ou si vous avez cotisé sur un salaire au moins égal à 60 fois le montant du SMIC horaire.
    Après avoir informé votre caisse d'Assurance Maladie de la poursuite de votre activité salariée, vous n'avez pas de démarche particulière à effectuer.
  3. Vous ne remplissez pas les conditions d'ouverture de droits du salarié et vous n'avez pas la possibilité d'être ayant droit d'une personne de votre foyer (conjoint, concubin, partenaire PACS, parent).
    Vous devez demander à bénéficier de la CMU de base.
    Pour en savoir plus, reportez-vous aux informations sur la CMU de base (voir « Lire aussi » ci-dessous).

Documents à télécharger

Déclaration de changement de situation entrainant un changement d'affiliation

Lire aussi

CMU de base : une assurance maladie pour tous

La couverture maladie universelle (CMU) de base facilite l’accès aux soins et le remboursement des soins à toute personne résidant en France et qui n’est pas déjà couverte par un autre régime obligatoire d’assurance maladie. À noter que la CMU de base n'est pas applicable à Mayotte.

Vous êtes salarié

Premier emploi, intérimaire ou salarié de longue date : la nature de vos droits diffère selon votre situation. Consultez toutes les informations utiles concernant votre protection sociale.

Cet article vous a-t-il été utile ?

En pratique

Services en ligne

Simulateur de droits à une aide pour une complémentaire santé
Des aides existent pour accéder à une complémentaire santé. Utilisez le simulateur pour savoir si vous pouvez en bénéficier.

Sites utiles

Pôle emploi
Issu de la fusion de l'ANPE et des Assédic, Pôle emploi a pour missions l'accueil, l'inscription et l'accompagnement des demandeurs d'emploi, et le versement des allocations des demandeurs d'emploi indemnisés.

Rubriques annexes