ameli.fr - Vous êtes adulte handicapé

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination

Vous êtes adulte handicapé

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Dossier mis à jour le 23 janvier 2017
Le point sur votre protection sociale, sur les aides auxquelles vous avez droit et sur leurs conditions d’attribution.
Passer le sommaire

Au sommaire du dossier

Votre protection sociale

La prise en charge de vos frais de santé

Vous avez droit à la prise en charge de vos frais de santé en cas de maladie ou de maternité :

  • soit au titre de votre activité professionnelle, ou d'une allocation chômage, ou d'une pension d'invalidité ou de retraite, ou d'une rente d'accident du travail ou de maladie professionnelle (AT/MP) ;
  • soit au titre de votre résidence stable et régulière en France (lire l'article La prise en charge des frais de santé sur critère de résidence).

À noter :

  • Si vous exercez une activité rémunérée ou si vous percevez une allocation chômage : vous pouvez, sous réserve de remplir les conditions d'ouverture de droits, percevoir des indemnités journalières pendant un arrêt de travail pour maladie.
  • Pour votre éventuel accueil en établissement médico-social dans un État de l'Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE) ou en Suisse : avant votre admission dans l'établissement, vous (ou votre représentant légal) devez déposer une demande de prise en charge auprès de votre caisse d'Assurance Maladie (lire l'article Prise en charge du handicap dans l'UE/EEE/Suisse).

L'exonération du ticket modérateur

Vos frais de santé sont, en principe, pris en charge selon les taux de remboursement habituels. Vous pouvez cependant bénéficier de l'exonération du ticket modérateur, c'est-à-dire de la prise en charge à 100 % de vos frais de santé, sur la base et dans la limite des tarifs de la sécurité sociale, si vous êtes dans l'une des situations suivantes :

  • Vous souffrez d'une affection figurant sur la liste des 30 affections de longue durée (ALD), fixée par le code de la sécurité sociale, et votre handicap est lié à cette affection : paraplégie, insuffisance cardiaque grave, sclérose en plaques, etc.
    Vous pouvez aussi bénéficier de l'exonération du ticket modérateur s'il s'agit d'une affection hors liste mais invalidante (ex. : malformation congénitale des membres).
    Votre médecin doit adresser une demande de prise en charge à votre caisse d'Assurance Maladie. Le service médical de l'Assurance Maladie émet ensuite un avis sur l'exonération du ticket modérateur.
  • Vous êtes titulaire d'une rente AT/MP dont le taux est au moins égal à 66,66 %.
  • Vous êtes titulaire d'une pension d'invalidité ou d'une pension de retraite pour inaptitude après une pension d'invalidité, ou d'une pension de veuve (veuf) invalide.

D'autres exonérations, notamment liées à la nature du traitement, peuvent vous être accordées : frais d'hébergement des adultes handicapés dans les maisons d'accueil spécialisé (MAS), cure thermale, gros appareillage pour personnes handicapées physiques, etc.

L'aide pour une complémentaire santé

Si vos revenus sont modestes, vous pouvez peut-être bénéficier d'une aide pour vos dépenses de santé : la CMU complémentaire ou l'aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS).
L'attribution de ces aides dépend de votre situation et de vos ressources.
Pour savoir si vous avez droit à l'une de ces aides et si vous pouvez en faire la demande, utilisez le simulateur.

À noter : si vous êtes allocataire de l'allocation aux adultes handicapées (AAH), vous n'avez pas droit à la CMU complémentaire. Le montant de l'AAH est en effet supérieur au plafond de ressources fixé pour avoir droit à la CMU complémentaire.
Cependant, en cas d'hospitalisation, d'hébergement en MAS ou d'incarcération de plus de 60 jours entraînant la diminution du montant de votre AAH, l'Assurance Maladie peut vous accorder le droit à la CMU complémentaire.
À défaut d'avoir droit à la CMU complémentaire, vous pouvez, le cas échéant, avoir droit à l'ACS.

À qui vous adresser ?

  • Pour tout renseignement sur vos droits et la prise en charge de vos frais de santé : contactez le service social de votre caisse d'Assurance Maladie.
  • Pour tout renseignement sur l'AAH : contactez la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de votre département de résidence.
  • Pour tout renseignement sur des aides complémentaires : adressez-vous à votre caisse d'Assurance Maladie, à votre caisse d'allocations familiales (CAF), au centre communal d'action sociale (CCAS) de votre commune, au conseil général de votre département, à l'Association de gestion des fonds pour l'insertion des personnes handicapées (Agefiph), à votre complémentaire santé, etc.

Cet article vous a-t-il été utile ?

En pratique

Services en ligne

Simulateur de droits à une aide pour une complémentaire santé
Des aides existent pour accéder à une complémentaire santé. Utilisez le simulateur pour savoir si vous pouvez en bénéficier.

Sites utiles

Pôle handicap du gouvernement français
Toutes les informations sur la politique et les mesures en faveur des personnes handicapées, les aides et prestations, les maisons départementales des personnes handicapées...

Obligation d'emploi des travailleurs handicapés
Pour tout savoir sur l’obligation d’emploi incombant aux entreprises. Consultez notamment la liste des bénéficiaires concernés (dont les personnes reconnues handicapées par la CDAPH, les victimes d’AT/MP, les titulaires d'une pension invalidité...).

Rubriques annexes